Historique

Pour raconter les exploits vécus auprès de la cour du roi Arthur...

Modérateurs : Exar, blakkrall

Répondre
Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Historique

Message par Exar »

Ce sujet va permettre un suivi global du défilement des années et de ce que les pjs auront fait durant celles-ci.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Année 525 -

Message par Exar »

An 525 - Comté de Salisbury -

Le comté de Salisbury organise un tournoi au début de l'été, sans trophée ni prix pour attirer les foules mais plutôt pour célébrer l'adoubement récent de quelques chevaliers. Nombre de jeunes chevaliers en profitent donc pour fouler les lices en tournoi pour la première fois, parmi ceux-ci on peut noter la présence de Cadfanan Delan, résidant dans le comté, de Gwanon Sirian un jeune chevalier ou encore d'Adwen Madden, une femme-chevalier venue du Nord. Environ une cinquantaine de chevaliers, dont une moitié issue du cru, participent donc au tournoi tandis que trois visiteurs garderont l'anonymat. Il est à noté la présence d'un invité de prestige présent pour le début des festivités, il s'agit de Messire Gauvain qui fera l'honneur au comte Robert d'être à ses côtés pour profiter du spectacle de la joute.
Peu à dire sur le déroulement du tournoi, celui-ci étant pour l'amour du combat, malgré cela un incident viendra émailler la mêlée durant laquelle le connétable de Salisbury sera mortellement blessé. Enfin pour ce qui est du vainqueur du tournoi, il s'agit de Sire Yolains, le châtelain de Devizes.

Lors d'une chasse organisée par la fille du comte, dame Glesny, un drame va se produire durant lequel cette dernière va être emportée par son cheval dans un course folle. Suivie par quelques chevaliers, ces derniers vont la pourchasser et constater son sauvetage par le sieur Ysgarran, un banneret du comte Robert actuellement en disgrâce. Le sieur est en compagnie d'une étrange créature, un nain uniquement vêtu d'un pagne et portant une petite massue à la taille, et va gentiment remercier les chevaliers pour leur course mais leur fera savoir qu'il a sauvé dame Glesny et va se faire un devoir de s'en occuper comme il se doit. Lors de leur retour au château du comte, ces derniers croiseront la route d'une fée nommée Fenhlia qui les aidera entre autre à retrouver leur chemin.

Au château, lorsque les chevaliers feront acte de ce "sauvetage" et de la volonté du sieur Ysgarran de garder son hôte chez lui pour une durée indéterminée, l'intendant de Robert demandera aux trois chevaliers de retourner sur place et de ramener dame Glesny, mais ce sans faire de vagues. Ils repartent donc aussitôt dans l'espoir de trouver une solution et font donc chemin inverse jusqu'aux terres d'Ysgarran, constatant au passage que les petits-gens des environs ne semblent pas spécialement malheureux. Le sieur va donc les recevoir convenablement, s'excusant même au passage pour sa rudesse lors de leur première entrevue. Invités au souper, ils seront conviés à un repas de bonne qualité durant lequel dame Glesni ne se montrera pas très prolixe, à l'inverse de son hôte qui ne tarira pas d'éloge à son sujet. Puis le lendemain, les chevaliers repartiront sans trop savoir quelle issue ils pourraient trouver à ce problème sans bafouer les règles de l'hospitalité ni rendre la situation intenable.

Pendant ce temps au château du comte Robert, alors que la mort de messire Jaradans semble confirmée et que le comte a dû s'absenter à la hâte, deux équipages en retard pour le tournoi arrivent dans la journée. Le premier est composé du riche chevalier
Braden Moried de Malahaut et de son écuyer Oengus Mac Donuel, et le second du chevalier errant Cathal Mac Oneill et de son écuyer Brion. Etant donné la situation les deux chevaliers acceptent d'aller prêter main forte à leur prédécesseurs pour ce qui est d'aller récupérer dame Glesni, ils sont de fait rapidement mis au courant de la situation et Drist, un éclaireur local, se chargera de les emmener à la place forte d'Ysgarran.

Sur le chemin, ils retrouveront la précédente expédition, guidé par
Owen l'écuyer de sir Delan, qui tourne dans la forêt dans l'espoir de retrouver la fée qu'ils avaient croisé précédemment. En ce début d'après midi, une longue discussion s'installe après de brèves présentations et le point sur la situation. Tous sont là pour la même raison, la volonté de ramener dame Glesny à son père avec les impératifs d'usage. Finalement la discussion va durer en longueur car la situation n'est pas simple et il ne se dégage pas de solution évidente, alors les chasseurs en profitent pour aller chercher de quoi se nourrir. Drist, l'éclaireur local fera une rencontre intéressante, tombant sur Fenhlia la petite fée que voulait justement revoir les chevaliers. Discutant avec celle-ci, il en ressort qu'elle attirera le nain à la tombée de la nuit après avoir fourni au groupe deux filets capable de résister à sa grande force. Au passage elle leur apprend aussi que Granagur est capable d'effrayer les animaux et qu'il faudra donc éviter d'être sur leurs chevaux pour cette capture.

Le moment de l'embuscade arrive mais tourne vite au désavantage du nain, Drist aux prises avec celui-ci va finalement lui assener des coups fatals après avoir échoué dans l'utilisation des filets. La principale porte de réflexion sur la situation actuelle se referme donc brutalement, plus question de discussion avec ce nain, c'est donc un peu morose que le groupe se retrouve après la tentative de capture ratée. L'unique issue semble être désormais de retourner au manoir d'Ysgarran en espérant que le nain avait une influence sur lui, ou que d'une manière quelconque il puisse revoir son jugement sur la situation. Enfin avant cela, le groupe se prépare pour passer la nuit dans la forêt.

Lors du premier tour de garde, le sieur Bradwen Moried s'éclipsera un moment et en profitera pour aller rechercher la lance d'Ysgarran qui est gardé par un lion d'une taille impressionnante. Mais, n'écoutant que son courage il parviendra à récupérer cette arme qui leur permettra apparemment de servir de gage pour pouvoir défier le banneret. Il apprend aussi que la spécialité de ce dernier est la fauconnerie et qu'il ne sera pas aisé de le battre, pour ce faire seul l'aide d'un oiseau exceptionnel, un oiseau lyre capable de prendre l'apparence d'un faucon pourrait être une solution. Cela tombe bien, il s'assure aussi de la future présence d'un tel oiseau qui sera au campement dès l'aube. Visiblement la rencontre avec une femme entoure ces réussites nocturnes des plus notables, d'autant que la grotte du lion était à plusieurs heures de chevauchée.
De retour au camp, Drist semble avoir aperçu quelque chose qui bouge, sir Moried prévient alors ses compagnons que des fomoris ainsi qu'un bonnet rouge sont dans les environs, l'alerte est donnée, deux créatures chargent. Le combat est violent, Drist restera au sol dans un sale état pendant que ses compagnons, les sieurs Moried et Mac Oneill particulièrement, donneront aux deux fomoris le châtiment qu'ils méritent. C'est las, fatigués et blessés pour certains que la nuit continue, durant les heures qui suivent, rien ne se passera sinon un cri lointain et la perte du loup qui accompagnait l'écuyer de sir Moried.

Au petit matin, l'oiseau lyre est là, magnifique créature qui se changera en faucon lorsque les chevaliers lui en parleront, après une discussion de rigueur sur les événements de la nuit, le groupe s'en retourne au manoir d'Ysgarran. Là, c'est le sir Mac Oneill qui défiera le banneret qui acceptera le défi au faucon après avoir vu que la lance était déjà en possession du groupe. En début d'après-midi, les deux chevaliers se retrouve donc en lisière de forêt, trois lancés détermineront l'avenir de dame Glesny. L'oiseau du banneret est moins rapide mais l'habilité de son maître est sans faille et son oiseau est le plus rapide à revenir avec sa proie. Sur le deuxième lancé, la tendance s'inverse et tout sera donc déterminé par le dernier départ. A la surprise générale, les deux oiseaux reviennent vraiment en même temps sur le troisième lancé, Ysgarran demande alors ce que souhaite Mac Oneill et propose de faire un lancé final pour les départager, ce qu'accepte son concurrent. Mais déployant toute son habilité, le banneret ne laisse aucune chance au chevalier Irlandais qui doit se résigner à la défaite et ce qu'elle implique. Les deux hommes sont entre eux, les autres ne regardant le spectacle que de loin, et c'est donc avec surprise qu'ils apprennent que le banneret a accepté de libérer dame Glesny malgré sa victoire. Appréciant la dame, ayant apprécié de trouver enfin un adversaire à sa mesure il à décidé de libérer la fille du comte et c'est donc victorieux que revient ce groupe de chevalier. Les Sieur Moried, Mac Oneill, Delan et la femme-chevalier Madden sont donc remerciés des plus chaleureusement par l'intendant qui leur propose de rester au moins quelques jours pour recevoir les remerciements du comte en personne.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Gloire pour cette partie -

Message par Exar »

Quête principale : 500 points de Gloire à répartir pour la réussite de la quête et les félicitations du comte Robert pour avoir ramené sa fille.

En détail pour chacun :

Pour les chevaliers

Braden Moried {Gloire initiale 1497}: 210 points de gloire (réussite de la quête ~100~ récupération de la lance ~35~ obtention de l'oiseau lyre ~10~ et combat contre les fomoris ~65~) {Gloire après scénario : 1707}

Cathal Mac O'Neill {Gloire initiale 1462}: 180 points de gloire (réussite de la quête ~100~ combat contre les fomoris ~65~ et défi contre Ysgarran ~15~) {Gloire après scénario : 1642}

Cadfanan Delan {Gloire initiale 1334}: 130 points de gloire (réussite de la quête ~100~ Participation au tournoi ~10~ Rencontre avec Fenhlia ~10~ Participation au combat contre les fomoris ~10~) {Gloire après scénario : 1464}

Adwen Madden {Gloire initiale 1110}: : 130 points de gloire (réussite de la quête ~100~ Participation au tournoi ~10~ Rencontre avec Fenhlia ~10~ Participation au combat contre les fomoris ~10~) {Gloire après scénario : 1240}

Gwanon Sirian {Gloire initiale 1394}: : 120 points de gloire (réussite de la quête ~100~ Participation au tournoi ~10~ Rencontre avec Fenhlia ~10~ ) {Gloire après scénario : 1514}

Pour les autres

Drist {Gl. ini. 205}: 40 points de gloire (réussite de la quête ~10~ Accord avec Fenhlia et vaincre Granagur ~15~ Combat contre les fomoris ~15~ ) {Gl. après scénar : 245}
Oengus Mac Donuel {Gl. ini. 387}: : 20 points de gloire (réussite de la quête ~10~ Combat contre les fomoris ~10~) {Gl. après scénar : 407}
Owen : 15 points de gloire (réussite de la quête ~10~ Combat contre les fomoris ~5~)

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Fin d'été, début d'automne 525

Message par Exar »

Fin d'été, début d'automne 525 - Du comté de Salisbury en Galvoie

Une petite quinzaine de jours se passent à Sarum avant que le comte ne revienne et qu'il rencontre ceux qui ont sauvés sa fille. Pendant ce temps, certains ont profité de l'hospitalité du manoir de Cadfanan Delad qui est tout proche tandis que d'autres sont restés sur place. Un grand banquet est organisé par le comte pour son retour, mais la soirée peine à dissimuler certaines des dernières nouvelles. De ci, de là, il semble qu'une recrudescence d'actes malveillants soient à signaler dans le royaume de Logres, et la mort du connétable semble pouvoir être à ranger dans cette catégorie.

En aparté de cette réception, un peu plus tôt dans la journée, le comte à eut l'occasion de remercier les sauveteurs de sa fille. Il en profite aussi pour leur confier une mission qui, de fait, semble leur avoir été toute destinée. Il s'agit ni plus ni moins que de conduire sa fille, Dame Glesny, jusqu'en Galvoie pour qu'elle puisse célébrer son mariage avec un important baron local. La tâche ne sera pas forcement aisé et il est possible que certains tentent de faire en sorte que cette union n'ait pas lieu, étant donné certaines querelles plus ou moins latentes. C'est pourquoi ils sont choisis pour cette mission, cela leur permettra de voyager incognito, bien plus que si le comte envoyait ses propres hommes. Sans hésiter, la mission est acceptée, et le tout se prépare dans le plus grand secret mis à part pour l'intendant, Dame Glesny et quelques rares personnes.

Gwanon Sirian se voit remettre une forte somme pour couvrir les frais de route tandis que l'éclaireur Drist s'occupe de faire la liste de ce qui va être nécessaire. Bien organisés, et bien aidé par la présence de Cadfanan Delan qui connait bien les forêts à l'ouest de Salisbury l'expédition commence sa route en direction de Galvoie. Le rythme est sage et des pauses régulières sont organisées pour que Dame Glesny et Dame Nia, voyageant toute deux incognito, ne fatiguent pas trop du voyage. En soirée, le groupe se fait héberger chaque soir dans un village différent que le sir Delan a déjà eut l'occasion de visiter.

Dans l'ensemble la traversée de la forêt se passe bien, la prudence du groupe, l'expérience de son éclaireur et la connaissance des lieux aide bien en cela. Un petit bémol tout de même, les dames de l'expédition semblent s'ennuyer, voir se morfondre complètement par moment et les chevaliers présents ne répondront pas vraiment présents pour égayer leur route. De l'excellent vin, quelques airs de flutes simples mais bien exécutés par l'écuyer Talistan remettrons un peu de baume au coeur à ses dames, en tout cas bien plus que les piètres chants tentés par le sir Sirian.

Un jeune homme perturbera légèrement le groupe, d'une quinzaine d'années, sans attache visiblement, et voulant devenir écuyer selon ses dires tentera de les suivre un moment. Un face à face avec
Owen qui ne l'aura pas complètement découragé, mais certainement bien refroidi malgré tout. Puis une tentative malheureuse de Bledri, l'écuyer de Sir Sirian, qui voulait pour une fois briller en dénichant ce gêneur mais qui tourna court. Pour finalement terminer arrêté par Drist et Talistan qui semblent aux fils des jours nouer une certaine complicité.

La route royale enfin en vue, le rythme du groupe accéléra grandement, Drist devant se débrouiller pour suivre alors qu'il était à pied. De la place tous les jours dans les auberges le long de la route, pas vraiment d'accroc à signaler, un voyage des plus tranquille ou presque. Bien à leur tache, ne se laissant pas distraire par d'épaisses fumées noires, par des personnes parfois peu scrupuleuses aux aguets, tout se passait bien. Le seul fait notable fut l'un des arrêts dans une des auberges avec la présence d'une personne que tous connaissait, sans arriver à mettre un nom dessus avant que Dame Glesny ne leur glisse, celle de la barde Aelis. Cette dernière étant surement l'une des plus réputée à Logres, cette soirée fut exquise pour tous, un bonheur pour ces dames mais aussi pour le reste du groupe qui ne rata pas l'occasion de profiter d'un peu de répit. Owen, l'écuyer de Cadfanan en profita même pour montrer des talents de danseurs insoupçonné et insoupçonnable. Avant de clore le chapitre, l'écuyer d'Adwen Madden veillant toujours au grain, pria les bardes de garder le silence sur l'identité de Dame Glesny qu'ils n'avaient pas manqués de reconnaitre à coup sur.

L'heure de quitter la route royale approchait, mais le groupe était dans le Wuerensis, patrie du sir Sirian qui ne manqua pas de s'arranger pour que chaque soir ils soient hébergés dans des manoirs. Enfin l'heure pour le sir Delan de passer par un petit village dans lequel il devait passer arriva, mais tout ne se passa aussi simplement que cela aurait dû. La tache était simple, il devait remettre une bourse à Irène, ni plus, ni moins mais cette Irène n'était pas au village mais au manoir. Les habitants du village ne savaient visiblement plus ce que les mots hospitalité ou confiance voulait dire. Affamés, apeurés, leur rencontre ne fut pas des plus plaisante et le groupe dû tenir conseil pour savoir ce qu'il advenait de faire. Continuer leur route sans se préoccuper de ces miséreux visiblement mal en point ? Tenter d'en savoir plus sur cette situation pénible et mettre à mal leur mission première ? Dame Glesny semblant avoir à coeur d'en savoir un peu plus plutôt que de ne passer sans rien faire, il fut difficile de continuer directement.

Ils apprirent que depuis quelques saisons le seigneur local avait augmenté les taxes et passait visiblement son temps à dépenser le dur labeur des paysans avec sa nouvelle compagne qui aimait par dessus tout faire la fête. Le percepteur des impôts était même attendu une fois de plus, prêt à venir prendre le peu que ces gens malheureux pouvaient encore avoir. Malgré tout devaient-ils s'en mêler ? Le seigneur était maître en ses terres, même si le traitement était sévère s'il faisait sa part, de quel droit pouvaient-ils s'en mêler ? Après discussion, les chevaliers décidèrent d'y aller, laissant Drist et les écuyers, hormis Bledri protéger les dames pendant ce temps là.

Arrivant tous trois aux pieds du manoir, l'un d'eux s'exclama haut et fort être là pour défier le seigneur des lieux, ni plus, ni moins. Estomaqués ou tout du moins surpris, sir Sirian et sir
Madden demandèrent à Cadfannan Delan le pourquoi d'une entrée en matière si abrupt ? Pourquoi ne pas s'être contenté dans un premier temps de requérir l'hospitalité, une petite discussion commença entre eux, attendant une réponse. Ils durent attendre plusieurs heures, et ce fut en début d'après midi, comme leur avait dit un soldat, que le chevalier local arriva. D'abord du haut de sa muraille, il s'approcha ensuite pour répondre aux invectives du sir Delan. Le combat aurait pu encore être évité mais le ton monta rapidement entre les deux hommes. Sir Sirian fut choisi pour servir de témoin à Sir Hervel qu'il avait été défié. Retournant dans la cour, il revint sur son cheval et le combat pu commencer entre les deux hommes.

Cela semblait inégal, d'un côté un chevalier expérimenté chez lui, l'armure de plaque étincelante au soleil, puis de l'autre un jeune chevalier qui n'a pas encore eu l'occasion de faire ses preuves et loin de ses terres. Les deux chevaux s'élancèrent parfaitement, un galop rapide et puissant, et dans un fracas, sir Delan était projeté au sol. Un deuxième passage et les deux hommes étaient au sol, un cheval mourant à leur côté. Se bâtant avec une hargne insoupçonnée, Cadfanan porta de violents coups à son adversaire mais ce dernier fut implacable et ne vacilla pas. Puis, faisant vibrer mortellement son étoile du matin une fois de plus, éclata la trachée du pauvre sir Delan, avant de le décapiter avec sa propre épée. Le combat était clos, le jugement de dieu avait donné raison au chevalier local, mais ce dernier sembla satisfait de cet amusement malgré ses blessures sévères. Une discussion, sur un ton étonnamment amical, commença alors entre le chevalier Hervel et les deux visiteurs. Après peu, il les invita en sa demeure, pour profiter de ce jour de fête et tous trois pénétrèrent en la demeure.

Une forte odeur d'encens flottait dès l'entrée dans le manoir, ce dernier était spacieux mais l'ambiance n'y était pas plaisante, et le spectacle dans la grande salle rappelait une scène d'orgie romaine. Là, installée à la place de choix, une femme à demi-nue, au regard brulant et à la voix mielleuse, fut ravie d'accueillir "son roi" et ses nouveaux invités. S'intéressant brièvement à la blessure de son cher et tendre, elle sembla rapidement rapporter son intérêt sur un autre beau parti qui semblait complètement subjugué. Après quelques échanges verbaux, elle chassa son "roi" pour attirer à elle le chevalier Gwanon Sirian, montrant au passage son mépris et son désintérêt pour la femme-chevalier Madden. Celle-ci ressortie pour retrouver sur la muraille extérieur, prêt à se jeter dans le vide le sir Hervel, complètement perdu et désorienté en plus d'être mal en point. Elle resta un moment avec lui pour qu'il se ressaisisse et un soldat vint lui prêter main forte pour conduire le sir dans la cour.

Pendant ce temps, le sir Sirian échangea quelques mots avec la nouvelle maitresse de maison. Celle-ci semblait quelque peu lasse de sa situation actuelle et s'imaginait bien en compagnie d'un nouveau chevalier, un beau parti qui aurait ses propres terres si possible. Son écuyer, plus ou moins présent, échangea quelques mots avec Adwen Madden avant de décider de partir au plus vite car il ne pouvait rien pour le moment. Cette dernière était donc seule face à cette situation, dans cette ambiance pesante, presque suffocante alors qu'elle venait de perdre un compagnon, et que le second semblait avoir succombé au vice et aux plaisirs de la chair qu'incarnait cette splendide et dangereuse créature au charme animal. Quel sombre moment, tout était noir, tout était vide, l'espoir semblait disparaitre complètement mais la femme-chevalier Adwen Madden ne se laissa pas faire. Non ! Avec détermination, avec courage, elle décida de faire face et affronta le pouvoir de cette horrible créature. Les mots n'étaient plus d'aucune utilité, l'heure était désormais celle de l'épée et sans hésiter un seul instant, elle partie à l'assaut de ce monstre, de cet être féérique des plus vils qui venait de transformer sir Sirian en simple marionnette si rapidement. Ce fut affreusement sanglant, mais la lutte ne fut pas vaine et la bête fut vaincu, ce monstre avait fait sa dernière victime.

Malgré ce succès, la femme-chevalier fut à deux doigts d'avoir la garnison sur le dos, des soldats ayant visiblement pris parti pour le monstre. Mais elle avait bien fait de sauver le sir Hervel, ce dernier reprenant peu à peu ses esprits, aidé en cela par son plus fidèle garde, le sergent Pugh, arrêta les rebelles. Puis comprenant petit à petit ce qu'il s'était passé depuis plusieurs saisons, puis ces dernières heures, apercevant le cadavre du sir Delan au delà de ses portes, tomba à genoux de douleur. Anéanti par ce qu'il apprenait, il jeta à bas son épée, n'estimant plus mériter le titre de chevalier, fit savoir que la femme-chevalier serait désormais responsable de ses terres et parti seul, à pied. Sir Gwanon Sirian fit une apparition pendant ce temps, dans le plus simple appareil et aspergé du sang de celle qu'il l'avait envouté, encore complètement hagard, avant qu'on ne s'occupe de lui et qu'il ne reprenne lui aussi ses esprits petit à petit.

Le groupe se retrouva, une cérémonie funéraire fut organisé pour le sir Cadfanan Delan durant laquelle Dame Glesny fit un éloge digne du héros qui était désormais disparu, tombé pour ses convictions. Malgré cela, il fallait reprendre la route des le lendemain, puis la fin du trajet se déroula sans encombres, la fille du comte arriva à destination au début de l'automne, le mariage pouvait avoir lieu comme prévu.

* NB : L'écuyer Talistan n'aura pas été avare de qualificatifs pour décrire, à maintes reprises en marge du mariage, le courage de la femme-chevalier face au monstre.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Perte d'un compagnon -

Message par Exar »

Ci-gît Cadfanan Delan


Image
Puis un court épitaphe a écrit :
Ci-gît Cadfanan Delan,
Ce hardi noble sir,
Toujours prompt à agir,
Contre une vision insane.

Qu'on se souvienne de ses qualités,
Bravoure, abnégation et ténacité,
Tout comme l'élan qu'il a suscité,
Laissant sa marque pour l'éternité.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Un mot sur le mariage de Dame Glesny

Message par Exar »

21 septembre 525 - Galvoie, barronie du seigneur Gormick

Il a lieu en Galvoie (Cambrie) le 21 septembre, pour l'Alban Elfed, à savoir l'équinoxe d'automne.

A cette occasion, le Baron Gormick devient donc l'époux de Dame Glesny, la fille du comte de Salisbury. La cérémonie est célébré par un druide d'un certain âge et à l'aura indéniable dénommé Murtholic. Les festivités qui l'entourent sont grandioses et vont durer quinze jours complets, chasse, spectacle, joute, chant et danse sont au rendez-vous.

Parmi les invités, on peut noter la présence de plusieurs chevaliers de la table ronde, Sir Gauvain le champion du roi Arthur, Sir Keu, sir Bedivere ou encore Sir Amren le champion de l'amour. Plusieurs nobles de haut rang sont présents, parmi eux le roi Leodegrance de Cameliard, puis les deux rois mineurs Leoric et Stanwood, mais aussi le Duc Galegantis de Clarence, le seigneur Steewar d'Eburacum, le seigneur Blacksword de Penkridge, le Baron Cylfus et nombre de bannerets comme Quintus du Jaggent, Imarius Telvor du Wuerensis qui vous sont bien connus.

Evidemment même si les festivités sont de rigueur, des rumeurs de guerre nourrissent tout de même certaines discussions de temps à autre. La Cambrie semble sur le pied de guerre et nul ne connait vraiment quelles allégeances sont solides, de plus de nombreuses méfaits ont eux lieu dans le royaume de Logres par diverses bandes de renegats.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Gloire pour cette partie -

Message par Exar »

Quête principale :100 points de Gloire à répartir pour la réussite de la quête.

En détail pour chacun :

Pour les chevaliers

Cadfanan Delan {Gloire initiale 1464}: 280 points de gloire (réussite de la quête ~30~ Duel et mort ~250~) {Gloire après scénario : 1744}

Adwen Madden {Gloire initiale 1240}: : 190 points de gloire (réussite de la quête ~30~ Invitée d'honneur au mariage ~10~ Vaincre seule le maléfique monstre féerique 150~) {Gloire après scénario : 1430} + Gain automatique d'un point en cruel

Gwanon Sirian {Gloire initiale 1514}: : 40 points de gloire (réussite de la quête ~30~ Invité d'honneur au mariage ~10~ ) {Gloire après scénario : 1554} + Gain automatique d'un point en luxure et perte de 2 points d'honneur suite à cette douloureuse épreuve

Pour les autres

Drist {Gl. ini. 245}: 5 points de gloire (réussite de la quête ~5 ) {Gl. après scénar : 250}
Owen : 10 points de gloire (réussite de la quête ~5~ Danse inoubliable ~5~)

Remarque : Cela n'inclue pas les points de fin d'année ni d'éventuels autres gains lors du mariage

Gloire après phase hivernale :

- Braden Moried : 1792
- Cathal Mac O'Neill : 1652
- Gwanon Sirian : 1604
- Adwen Madden : 1510
- Oengus Mac Donuel : 422
- Owen : 376
- Drist : 260


* Blessure grave - bataille - pour Drist pendant la phase hivernale

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Année 526 -

Message par Exar »

Printemps 526 - Tornarick, dans le Wuerensis, fief du chevalier Gwanon Sirian

L'hiver 525 a été sans incidents majeurs, si ce n'est une recrudescence de brigandage à travers le royaume. Pendant ce temps des différents entre Rome et le roi Arthur semblent prendre des proportions de plus en plus inquiétantes. Le Baron Gormick, fraichement marié, a lui subit une cinglante défaite dans les monts cambriens et sa maisnie en ressort bien affaibli. Il semble d'ailleurs être la vie et la mort, rien n'augure de ce qu'il adviendra demain.

C'est dans le fief du chevalier
Gwanon Sirian que se retrouve un groupe habité par l'envie d'aventure. sir Braden Moried, sir Cathal Mac O'Neill et sir Adwen Madden sont de la partie, accompagnés par Owen l'écuyer orphelin de son frère et par Drist l'éclaireur. Après quelques discussions, ils se mettent d'accord sur la destination à prendre, le Roestoc. Il semble que là-bas une créature, sans beaucoup plus d'information dessus, pose de sérieux problèmes au royaume. N'abusant pas de l'hospitalité de leur hôte, surtout vu l'état des récoltes, les chevaliers vont rapidement se remettre en route, direction Conisbrough, Roestoc.

Sur le chemin, lors d'une soirée en bordure de la route royale, ils ont la malchance de se faire attaquer par un groupe de bandit. Ceux-ci sont composés de trois cavaliers accompagnés par des malandrins armés d'armes à distance, et dès le premier passage de leur chef, Owen sera terrassé par un violent coup de marteau, le ton est donné. Le combat va être cinglant, Drist jouant de son arbalète à plusieurs reprises, les chevaliers rentrant tour à tour dans le combat pendant que le sir Sirian n'en fini pas de se préparer... Au final les assaillant repartirons après avoir volés deux chevaux de guerre, probablement ce qu'ils étaient venus chercher. Le chef des bandits n'était autre que Sir Turquin, ce célèbre saxon de la douloureuse garde, il n'aura pas fait de victime ce soir là mais c'est uniquement grâce à l'intervention de Talistan qui va sauver Owen. Désabusés par cette mésaventure, les chevaliers vont néanmoins reprendre la route, qui se passera correctement pour le reste, jusqu'a destination.

Après plusieurs semaines, arrivant enfin à Conisbrough ils sont bien accueillis et ce par le prince en personne. Dès le banquet du soir, ils se rendent compte que l'atmosphère est pesante et lourde, et en apprennent un peu plus sur ce qu'il se passe sur place. Un chevalier noir, sinistre et maléfique, revient chaque semaine pour prendre des vies et pour le moment rien ne saurait l'arrêter. Le roi avait auparavant jusqu'a sept ou huit douzaine de chevaliers à son service, aujourd'hui il n'en a plus que quarante. Pire, son cadet fraichement fait chevalier est mort il y a quelques jours à peine, à la dernière venue du chevalier noir. Lorsque le groupe indique alors qu'il est là pour aider le royaume et pour tenter de mettre un terme à cette situation, le roi accueille la nouvelle avec joie, promettant aux chevaliers ce qu'ils voudraient s'ils mettaient un terme à cela. Sa femme se montrera plus distante, visiblement incapable de reprendre le dessus depuis la mort de son jeune fils.

Rencontrant le roi, puis le prince pour discuter plus avant de ce chevalier noir, ils vont en apprendre plus à son sujet. Il s'agit visiblement d'un spectre, probablement d'un ancien roi saxon, au vu de sa carrure et de sa couronne visible sur son chef. Il apparait tous les mercredis, le jour de Wotan, pour venir prendre des vies et n'a jusque là été vaincu d'aucune manière. Le prince l'a combattu a maintes reprises et aucune des stratégies qu'ils ont employés n'a été couronnée de succès, pas même la fois ou il a été écrasé par une lourde roche puis complètement brulé, non, le roi spectre revient toujours. Continuant leur enquête, les chevaliers vont faire la rencontre du curé local qui leur remettra en autre les affaires des deux moines, puis de sir Colbert, un jeune chevalier qui était en charge de la protection de ces même moines venus prêter main forte au roi contre ce spectre. Malheureusement ces deux moines sont morts, sir Colbert a lui été sévèrement blessé et a perdu un oeil dans la bataille. Le roi spectre les a attaqué sous un arbre où désormais deux tombes sont érigés, c'est en effet la qu'ils ont tentés en lisant des vers en latin de renvoyer le spectre mais en vain, même si ce dernier a montré un instant de faiblesse face à lui.

Puis un soir alors que les chevaliers sont présents au banquet, un des chevaliers maisniers du roi Effion, sir Guieth, prend la parole. Se plaignant de la mise en avant de ces chevaliers en visite, qui n'ont rien prouvés jusque là, n'ont pas affrontés le roi spectre, n'ont pas défendus les habitants du royaume... Sir Cathal Mac O'Neil n'appréciera pas le discours et de fil en aiguille, les deux sont donc en train de se départager sur une monture, à l'aide de lances de joute. Suite à la défaite du sir O'Neil, il est décidé que les chevaliers resteront sur place pour affronter le spectre le mercredi venant... Pendant ce temps, Drist part au galop direction l'abbaye de la belle aventure ou il en apprendra peut etre un peu plus sur ce qu'avait pu apprendre les deux moines.


* Blessure grave - Turquin - pour Owen

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Eté 526 -

Message par Exar »

Ete 526 - Conisbrough, dans le Roestoc

Avant l'arrivée du jour fatidique, alors qu'il est à craindre que Drist ne sera pas revenu dans les temps vu la distance jusqu'a l'abbaye, sir Moried va discuter une nouvelle fois avec le prince. Lors de leur échange, il va obtenir de ce dernier la liberté de mouvements qu'ils avaient perdus avec le duel de O'Neil, cela étant possible grâce à une nouvelle donne, un clan d'Irlandais dirigé par le sir Erwin Mc Kingsley a décidé de venir prêter main forte au roi au moins cette semaine. Sinon, par l'intermédiaire d'Oengus Mac Donuel, quelques nouveaux éléments sur la mort du roi saxon sont appris, comme le nombre de personnes présentes, l'endroit ou cela s'est passé ou encore le fait que certains parlaient en latin.

Sir Sirian, lui, de son côté a entendu parler d'un ermite qui pourrait peut être les aider dans leur quête, si tant est qu'il existe vraiment étant donné le peu d'information à son sujet. Owen de son côté enquête aussi et apprend qu'une vieille rebouteuse installée dans la forêt à une bonne journée et demi de marche pourrait peut-être lui apprendre quelques informations intéressantes, il décide de se mettre en route sans plus tarder. Les chevaliers n'ayant plus les pieds et poings liés décident eux de se mettre en route pour l'abbaye de la belle aventure, peut-être que la personne qui échangeait des messages avec les deux moines décédés pourrait leur apprendre certains éléments utiles.
Il n'existe pas de route rapide pour aller à l'abbaye, les marais n'étant pas des plus accueillants et il faut donc compter deux-trois jours pour s'y rendre. C'est à peu prêt le temps que mettra le groupe, rattrapé sur la route par Owen qui a visiblement été très rapide. D'ailleurs la recherche de ce dernier a porté ses fruits et il a apprit plusieurs renseignements qui font plus que confirmer ce qu'ils avaient pu apprendre. En effet, d'après ce qu'il sait, pour faire disparaitre ce roi spectre, il faut libérer cet esprit maudit qui n'est pas mort l'arme au poing. Pour ce faire il faut qu'il périsse dans des conditions similaires à celles dans lesquelles il est mort la première fois. Il faut donc que cela se passe sous cet arbre ou les deux moines sont morts, il faut aussi prononcer les paroles qui ont été dites lors de sa mort et enfin que celui qui le tue soit le même qu'à l'époque. Sachant que cela remonte à plus de 50 ans, il faut trouver un héritier du duc de Gloucester étant donné que celui de l'époque est mort, ou bien avoir l'épée qui a tué le roi la première fois.

C'est donc un groupe en possession d'informations de premier ordre qui arrive à l'abbaye. Sur place, sir Moried est convié a rencontré l'abbé en charge de cette place forte, car c'est bien une grande et belle place forte qu'est cette abbaye. Pendant ce temps les autres sont invités à se restaurer et se reposer. L'abbé va confirmer les informations qu'Owain avait apporté au groupe, pour mettre un terme aux exactions du spectre il faut reproduire les conditions de sa mort, les deux moines avaient espérés qu'en lisant les mots entendus par le roi saxon lors de sa mort, et ce au lieu de sa mort cela suffirait mais visiblement ce ne fut pas le cas. Il faudra donc avoir l'épée, et cette arme est probablement détenu par un certain Vortimer, un vieil ermite qui vit dans les bois et qui a du la récupérer sur le champ de bataille. L'abbé confirme donc le texte en latin qu'il faudra utiliser le jour de l'affrontement contre le spectre, c'est lié au livre de Samuel et cela explique qu'un exemplaire de ce dernier était présent dans les affaires des moines.
Toutes les informations semblent donc réunies désormais, il ne reste plus qu'a mettre la main sur l'épée et bien évidemment combattre et vaincre ce spectre. Le retour jusqu'a Conisbrough se passe presque sans encombre, lors d'un tour de garde de nuit, sir Sirian réveille tout le monde pour qu'ils se mettent en route au plus vite, étant visiblement sur les terres de quelqu'un qui ne veut pas d'eux. Cela reste assez flou mais le groupe décide donc de lever le camp plus tôt que prévu et de se remettre en marche. Enfin arrivé au château, sir Moried apprends que Dame Maeve est sur place et qu'elle a été la cible d'une attaque lors de sa venue. Il fait aussi la rencontre à cette occasion de Skeggi, un combattant visiblement envoyé par son seigneur lige pour l'assister dans sa quête. Il décide de rester un moment sur place avec son écuyer pour gérer cela pendant que le reste du groupe par à la recherche de Vortimer et de l'épée. Cette fois encore, c'est Owain qui va aller en avant et mettre la main sur l'épée, le groupe est donc bientôt de nouveau réuni avec toutes les cartes en main pour affronter le spectre.

Le jour de Wotan est là, il est décidé qu'un minimum de personne sera dehors, pour que le spectre vienne à l'arbre affronter le porteur de l'épée. Néanmoins les chevaliers du royaume, tout comme sir Mc Kingsley et les siens se tiendront prêt car il faudra affronter ces félons qui profitent de la venue du spectre pour semer le chaos dans le royaume. Mais pour le groupe, ce qui importe c'est le spectre, et ils sont conscients que le porteur aura la lourde tache de subir les assauts de cet ancien roi saxon qui va voir ce combat comme sa dernière bataille. Pour relever le gant, c'est la femme-chevalier
Adwen Madden qui affrontera le spectre, faisant ainsi preuve de son courage une fois de plus. Le chevalier Guieth les accompagnera ainsi que Skeggi, le combattant au service de sir Moried. Ce dernier aura d'ailleurs la tache de lire les vers en latin, élément apparemment indispensable pour pouvoir enfin en finir avec ce spectre.

La nuit tombe lentement, plus un bruit alentour hormis le léger sifflement du vent dans les feuilles de cet arbre majestueux. Puis un galop, et une silhouette qui se détache dans le lointain, il approche en ralentissant le pas, comme s'il savait que ce soir tout était différent. Tranquillement le roi spectre comme il est parfois nommé descend de cheval et s'approche en ne détachant pas son regard de la femme-chevalier. Owen reste légèrement décalé du groupe, les sens aux aguets, pour veiller à ce qu'aucun trouble-fête ne vienne risquer de faire échouer leur plan. Le spectre s'élance, sir Madden vient à sa rencontre pour engager un combat qui s'annonce mortel...
Un combat qui dura probablement une éternité, éternité pendant laquelle Adwen Madden sera mortellement blessée, tout comme Gwanon Sirian, durant laquelle sir Guieth sera lui décapité, durant laquelle le guerrier Skeggi sera très sévèrement blessé mais qui verra dans sa conclusion ce maudit spectre être finalement vaincu par Braden Moried et son écuyer, au terme d'un combat épique, digne d'une chanson.


* Blessure grave - Roi Spectre - pour Adwen Madden & Gwanon Sirian

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Gloire pour cette partie -

Message par Exar »

Quête principale, pour information en tout 1000 points de Gloire à répartir pour la réussite de la quête.

Pour les chevaliers

Braden Moried {Gloire initiale 1792}: 320 points de gloire (vaincre le roi spectre ~220~ enquête & délais obtenus du prince ~80~ combat contre Turquin et sa bande ~20~) {Gloire après scénario : 2112}

Cathal Mac O'Neill {Gloire initiale 1652}: 80 points de gloire (enquête sur l'histoire du roi spectre / défi contre sir Guieth ~60~ combat contre Turquin et sa bande ~20~) {Gloire après scénario : 1732}

Gwanon Sirian {Gloire initiale 1604}: 230 points de gloire (combat contre le roi spectre ~150~ blessure grave liée au combat contre le roi spectre ~10~ enquête sur l'histoire du roi spectre / découverte de l'existence de l'hermite ~70~ ) {Gloire après scénario : 1834}

Adwen Madden {Gloire initiale 1510}: 300 points de gloire (duel contre le roi spectre ~210~ blessure grave liée au combat contre le roi spectre ~10~ enquête sur l'histoire du roi spectre ~60~ combat contre Turquin et sa bande ~20~) {Gloire après scénario : 1810}

Pour les autres

Oengus Mac Donuel {Gloire initiale 472}: 50 points de gloire (combat contre le roi spectre ~30~ aide à l'enquête sur l'histoire du roi spectre ~20~)
{Gloire après scénario : 522}

Owen {Gloire initiale 376}: 95 points de gloire (participer à défaire le roi spectre ~40~ informations cruciales pour vaincre le roi spectre ~20~ récupération de l'épée du duc de gloucester ~20~ combat contre Turquin et sa bande ~5~ blessure grave dûe à un combat contre sir Turquin ~10~ ) {Gloire après scénario : 471}

Drist {Gloire initiale 260}: 35 points de gloire (participation à l'enquête sur l'histoire du roi spectre ~30~ combat contre Turquin et sa bande ~5~) {Gloire après scénario : 295}

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Interlude dans le Roestoc

Message par Exar »

Plusieurs jours se sont écoulés depuis la défaite du roi spectre, celui qui a terrorisé la région pendant de nombreux mois n'est plus, enfin. L'enterrement du prince Ennor a eut lieu en petit comité, seule quelques rares personnes était présentes et il se dit que la reine est dans un très triste état, a tel point que n'ayant visiblement plus gout à la vie après la mort de ses deux enfants, elle a choisie de se retirer pour aller finir ses jours dans un lointain monastère.

Sir Turquin, le principal auteur des troubles venues en plus de la venue du roi spectre à semble t'il été mis en fuite par le sir Erwin Mc Kingsley lui-même lors de la même nuit qui a vu la défaite du roi spectre. Les jours suivants, quelques groupes de pillards ont été vus de-ci, de-là mais ont été repoussés sans trop de soucis et Sir Bertelot, un chevalier félon a visiblement été gravement blessé avant de prendre la fuite. Cela promet surement un peu d'accalmie pour un temps du moins.

Le roi, toujours entouré jusque là par sa femme et son fils ainé se retrouve tout à coup assez isolé, et certaines voix au sein même de ses chevaliers sont assez critiques quant à sa gestion du royaume face à cette crise. La famille du Baron Pinwell, l'un des hommes les plus puissants du Roestoc, ne s'en cache plus et remet d'ailleurs sur le dessus de la table leur droits à la couronne du Roestoc, ayant des ascendants commun au roi Effion. Cela étant la réussite contre le roi spectre, et l'accalmie face aux félons lui permette de conserver une certaine autorité. Celle-ci étant aussi en partie aidé par la forte présence du clan Mc Kingsley qui a décidé de rester quelques semaines, voir mois, dans les environs.

Dans ce contexte assez tendu, une personne jusque là assez discrète arrive progressivement sur le devant de la scène, il s'agit d'une dame, Dame Maelynn pour être précis. Elle est connue pour avoir de fortes accointances en Malahaut et à visiblement tracté en sous-main de nombreux accords avec le roi Effion. Nul ne sait précisément de quoi il en retourne précisément pour le moment, mais sa présence est désormais des plus officielles, car elle a le titre de conseillère du roi et semble présente à ses côtés lors de tous les diners et à toutes les réunions officielles...


---
La semaine s'est écoulée et le jour de Wotan s'est déroulé sans aucun incident. Une légère crainte régnait malgré tout à la venue de ce jour et c'est avec soulagement que cela se passa donc sans heurt. Pour ce qui est des chevaliers félons et des pillards pour le moment il semble qu'ils ne donnent plus non plus signe de vie, surement déroutés par les défaites de Turquin, de Bertelot et la présence actuelle des guerriers irlandais qui sont aux aguets. Annonce avait été faite qu'une cérémonie serait organisée une fois la semaine passée, pour célébrer les héros qui ont libérés le royaume de la venue du roi spectre, et donc le jour est arrivé.

A cette occasion, la plupart des chevaliers du royaume sont là, le Baron Pinwell aussi et un rendez-vous en tête à tête a eu lieu entre lui et le roi. Dans l'assemblée, certains sont partisans de l'un, et certains de l'autre mais pour le moment le Baron Pinwell à décidé de renouveler son voeux d'allégeance au roi, en guise d'ouverture de la cérémonie. Après cela, Dame Maelynn est présentée à tous, dans son discours le roi explique qu'elle a su éclaircir un horizon jusque là très obscur, ouvrant la porte à l'amitié du roi centurion et de quelques autres personnes influentes, et devenant par ce fait dès aujourd'hui sa conseillère privilégiée. Pour préciser cela, et même si c'est un poste très rarement confié à une femme, elle devient chancelier du royaume, gardienne du sceaux royal et donc réellement la personne la plus puissante après le roi lui-même. Dans l'assemblé, le Baron Pinwell acquiesce à cette annonce et après un instant d'hésitation tout le monde célèbre ce fait qui ne peut qu'amener le royaume vers de jours meilleurs.

Après cette introduction, c'est Dame Maelynn qui prend la parole devant l'assemblée réunie, et elle appelle alors les héros qui ont su éradiquer le mal qui régnait dans le royaume.


- "Le chevalier Braden Moried, fils de Gwir Moried et originaire de Malahaut, l'homme qui a défait le roi spectre."
- "Le chevalier Gwanon Sirian, fils de Pleine Sirian et originaire du Wuerensis, qui a combattu le roi spectre."
- "Le chevalier Adwen Madden, fille de Artwyn Madden et originaire du Nord, celle qui a défiée le roi spectre."
- "Le chevalier Cathal Mac O'Neill, fils de Niall Mac O'Neill et originaire des Isles Lointaines, qui a participé à la disparition du roi spectre."

"A tous il a été offert de venir vivre dans la contrée qu'ils ont su protéger, a tous il a été offert la possibilité de venir se mettre au service du roi, du royaume, a tous il a été offert la possibilité d'une place de chevalier ici même, à tous il a été offert, en remerciement du service à notre royaume, des terres qui leur permettrait de vivre convenablement." un tonnerre d'applaudissement dans l'assemblée - le roi s'approche pour prendre ensuite la parole "J'avais fais la promesse que je répondrais à leurs voeux s'ils me débarrassaient de ce terrible spectre, alors aujourd'hui c'est avec plaisir que je réponds à leur demande, à la leur mais aussi a celles des personnes qui les ont accompagnés dans leur quête."

- "L'écuyer du chevalier Moried, Oengus Mac Donuel, originaire du pays d'Oriel, qui se tenait auprès de son chevalier pour vaincre le spectre."
- "L'écuyer Owen, originaire du Jaggent, qui a lui aussi participé à vaincre le spectre."
- "L'éclaireur Drist, originaire du Nord, qui a participé aussi à vaincre ce spectre."
- "Le combattant Skeggi, originaire de Thulé, qui a vaillamment combattu le spectre."

"Je tiens aussi a titre posthume à remercier le chevalier Guieth, tombé lors du dernier combat du roi spectre, et tous les braves chevaliers qui sont tombés sous les coups de ce spectre avant lui, nous ne les oublions pas, ils ont prouvé que l'idéal de la chevalerie et le courage existe et est bien vivant ici bas." Il fait ensuite un signe de tête à la chancelière qui reprends la parole.

"Ainsi donc, certains de ces braves chevaliers ont décidés de prêter allégeance à la couronne, de servir le royaume à compter de ce jour." Elle les appelle alors un à un.

- "Sir Moried." il approche, s'agenoue devant le roi et jure fidélité.
- "Sir Madden." elle approche, s'agenoue devant le roi et jure fidélité.
- "Sir Mac O'Neill." il approche, s'agenoue devant le roi et jure fidélité.

Dame Maelynn reprends ensuite la parole.

"Aujourd'hui, nous célébrons l'arrivée de ces trois braves chevaliers dans les rangs du Roestoc, ainsi ceux qui ont vaincu le roi spectre seront désormais à nos côtés pour préparer l'avenir et nul doute que leur venue sera bénéfique pour nous tous. A cette occasion, j'ai aussi le plaisir de vous annoncer une autre bonne nouvelle, en ce jour, nous célébrerons aussi les fiançailles du Sir Moried et de Dame Maeve de Wintelscop." La dame approche, salue et viens se mettre au côté de sir Moried, puis la chancelière reprends la parole.

Quel plus beau cadeau nous pourrions alors faire aux futurs époux pour leurs fiançailles que d'offrir le nouvel état du Wintvalls au désormais banneret Moried du Wintvalls. Un instant se passe sans réaction de la foule, interrogation, stupeur peut-être puis finalement c'est un nouveau tonnerre d'applaudissement à cette nouvelle.

Elle se tourne ensuite vers les deux autres chevaliers.


"A cette nouvelle, nous avons donc aussi le plaisir d'ajouter l'arrivée de ces deux nouveaux chevaliers vassaux, Sir Madden et Sir Mac O'Neill qui aurons le loisir de prendre possession de leur nouveau fief rapidement." De nouveaux applaudissements viennent de la foule.

Elle reprend enfin la parole en désignant le chevalier Sirian.


"Bien évidemment le chevalier Sirian sera remercié comme il se doit pour sa participation et s'il change d'avis et décide de nous rejoindre nous en serons ravis."

Suite à ces annonces, les festivités s'ouvrent sur une grande journée d'amusement même si en coulisse il reste évidemment quelques points de détails à régler...


---
Comme prévue la journée s'annonce plus qu'un simple instant de festivité et en coulisse des tractations et des discussions vont bon train. Pour preuve, le fait que le roi reprenne place sur l'estrade et que cette fois ci le chevalier qui s'avance n'est autre que sir Sirian.

A son tour, il prête allégence et jure de servir fidèlement la couronne du Roestoc, ce qui semble ravir la foule rassemblée, en effet cette fois-ci tous les héros sont donc désormais au sein du Royaume et il ne pourra donc que s'en porter mieux. Le roi Effion gagne donc aujourd'hui quatres valeureux chevaliers qui ont fait leur preuve, que demander de mieux ?

Pourtant, cela ne semble pas fini, désormais c'est le dénommé Drist qui monte sur l'estrade, et la cérémonie s'annonce différente, en effet c'est un adoubement dont il s'agit et c'est le nouveau banneret qui fera l'office. Pour service rendu et en récompense de sa bravoure, le guerrier Drist est donc fait chevalier et rentre donc directement au service du banneret Moried.

Enfin, quelqu'un d'autre est appelé sur l'estrade, il n'était visiblement pas là au début des festivités mais est arrivé en cours de route. Il est salué par le roi qui ne tarie pas d'éloge sur lui, il s'agit du chevalier Erwin Mc Kingsley qui vient donc dire quelques mots:
"Je suis honoré par la proposition que m'a faite le roi Effion, mais je ne puis accepter son offre de le rejoindre. Non point que le pays ne me plaise pas ou que les gens n'y soient pas des plus accueillants, non point non plus que la proposition n'ait pas été des plus attrayantes je le reconnais, mais cela fait bien longtemps que j'ai décidé de garder ma liberté, de ne pas poser mes affaires trop longtemps sous un toit. Cela ne veut pas dire que si demain le roi me demande de l'aide je lui refuserais, cela signifie juste que si demain j'ai envie de disparaitre un an pour me mettre en quête de la meilleure bière qui soit, je veux pourvoir le faire." Il esquisse un petit sourire en coin. "Cela étant dit, j'ai tout de même accepté que l'un de mes fils, Conrad, qui est encore alité pour le moment, reste ici, cela nous permettra de garder un oeil sur le royaume et d'avoir un pied a terre en cas de besoin.Il conclue en souriant, et le roi le remercie de nouveau pour son aide face aux chevaliers félons, et particulièrement d'avoir mis en fuite le vil Turquin.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Fin été 526 -

Message par Exar »

Ete 526 - Fief Wintvalls, dans le Roestoc

La célébration des héros est désormais derrière eux et c'est donc l'occasion pour le nouveau banneret, sir Moried, d'inviter ses compagnons chez lui pour souffler et faire le point ensemble. Le chevalier à son service, sir Drist, qu'il a adoubé il y a tout juste une semaine est bien évidemment présent, tout comme deux autres héros, sir Sirian et sir Madden. Le frère de feu Cadfanan Delan est aussi présent tout comme son bâtard de demi-frère, Owen, et l'écuyer du seigneur des lieux, Oengus.

C'est l'occasion pour eux de discuter un peu des derniers événements, leur réussite bien sur mais aussi de ce qui en a découlé, de leur nouveau statut, de leurs nouvelles responsabilités et en partie de leurs aspirations. Alors qu'ils sont attablés autour d'une bonne table, ils sont dérangés par un porteur de mauvaises nouvelles. Le deuxième village du fief, Nuit-froide, est touché par une terrible malédiction et tous les habitants sont aveugles. L'homme a mit la journée pour arriver ici et demande de l'aide pour aller tuer le démon de la forêt, car celle-ci est semble t'il hantée.

Dès le lendemain matin, la troupe prend donc la route et arrive aux alentours de midi au village. Rapidement ils constatent que les habitants sont bien aveugles. Deux protagonistes manquent à l'appel, Dwenon, le chef du village et Gordak, leur soigneur. Après avoir pris des renseignements sur les deux hommes, sur la fameuse forêt hantée et la situation générale le groupe s'en va donc à la recherche d'indices pouvant leur permettre d'en apprendre plus. Se rendant à la demeure de Gordak, ils vont tomber sur son laboratoire dans lequel il travaillait sur ses potions et aux filtres utiles au village mais ils vont aussi et surtout tomber sur un intrigant parchemin sur lequel on peut lire le texte suivant :

"Sienvus ela ourja udus bastabus ourpa sounus nernocretrus eta siducterus eda notus vaerinus nasda ala ernogius. Nua giuedus oirna adrenivus eta remena aus sounus euna siofus equus uta ressae axua rosbadus uda siobus bermossa."

Tous vont s'intéresser à ce message mais rapidement c'est le chevalier Sirian, assurément le plus lettré d'entre tous qui va faire étalage de son expertise pour comprendre comment déchiffrer ce qui n'est pas du latin mais bien un code. Le message est donc en réalité une invitation pour le jour du sabbat, à savoir dans trois jours, à l'orée du bois sombre. Avec cette pièce en main, le groupe va tout de même continuer ses recherches, s'interpelant sur des pièces d'origines Saxonnes trouvées dans la maison du chef du village ou sur le silence qui semble régner sur la forêt. Cette forêt qui semble maudite, de nombreux signes ne donnent pas envie d'y aller, Oengus qui a certains dons déconseille d'y aller tout comme l'écuyer Talistan qui ne semble pas chaud à cette idée. D'ailleurs Oengus va confirmer ce que certains redoutaient, à savoir le chef du village est décédé, il en a eut la vision, égorgé dans la forêt. L'enquête va continuer, les avis vont diverger quelque peu, ils vont au passage en apprendre bien plus sur l'histoire de ce lieu, à savoir en substance qu'il s'agit d'un ancien temple elfique dont l'origine est dans cette forêt. Protégé par un artefact qui a été dérobé, un sablier semble t'il qui permettait aux fées, aux animaux et même aux plantes de vivre éternellement, et ce jusqu'a ce qu'il soit dérobé. Peu après des chevaliers féeriques semblent être arrivés pour surement tenter de remettre la main sur cet artefact et nul doute qui ne seront pas cléments envers celui qui a causé la mort de nombre des leurs.

Finalement, c'est le jour du sabbat que cela va prendre fin, suivant les indications du message ils se rendent au fameux bois sombre et à la nuit venue un chat noir apparait et les guides jusqu'au fond d'un bois dans lequel une cérémonie à lieu. De sinistres chants sont audibles au loin et au fur et à mesure qu'ils approchent la nuit laisse apparaitre un énorme bucher au milieu d'une clairière. De la magie est à l'oeuvre, mais il y a nombre de sorciers et cela complique la tache, nos compagnons vont tenter une première approche mais elle s'avère infructueuse, leurs esprits se faisant tromper sur la situation. Oengus tout comme Talistan, les deux compères ayant une certaine connaissance de ces artifices ne sont pas en mesure de contrer ce qui s'avère être une congrégation complète de treize sorciers. Finalement, avec de l'aide bien trouvé ils parviendront à prendre le dessus sur ces sorciers dont la vie se terminera prématurément. Dans le lot, Gordak sera retrouvé et il était bien à l'origine de tous les problèmes actuels, ayant dérobé comme certains le pensait le fameux sablier.
Enfin, restant ensuite quelques jours dans le village, les chevaliers pourront constater que les gens retrouvent leur vue petit à petit, encore marqués par cet événement mais prêts à aller de nouveau de l'avant.

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Gloire pour cette partie -

Message par Exar »

Avant le scénario : 1000 points de gloire pour Drist qui devient chevalier.

Pour les chevaliers

Braden Moried {Gloire initiale 2112}: 90 points de gloire (Le fait d'être devenu banneret ~30~ lever la malédiction ~40~ élimination des sorciers ~20~) {Gloire après scénario : 2202}

Gwanon Sirian {Gloire initiale 1834}: 70 points de gloire (lever la malédiction ~40~ élimination des sorciers ~20~ talent de déchiffrage ~10~) {Gloire après scénario : 1904}

Adwen Madden {Gloire initiale 1810}: 70 points de gloire (Le fait d'être devenu vassal ~10~ lever la malédiction ~40~ élimination des sorciers ~20~) {Gloire après scénario : 1880}

Drist {Gloire initiale 1295}: 60 points de gloire (lever la malédiction ~40~ élimination des sorciers ~20~) {Gloire après scénario : 1355}

Pour les autres

Oengus Mac Donuel {Gloire initiale 522}: 10 points de gloire (participation à la fin de la malédiction et l'élimination des sorciers ~10~)
{Gloire après scénario : 532}

Owen {Gloire initiale 471}: 10 points de gloire (participation à la fin de la malédiction et l'élimination des sorciers ~10~) {Gloire après scénario : 481}

Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Printemps 527 -

Message par Exar »

Printemps 527 - Cité de Penkridge

L'hiver s'est bien passé pour tout un chacun malgré les rumeurs incessantes à propos d'une possible future guerre contre les Français, voir contre les Romains. Pour certains il ne s'agit d'ailleurs plus de rumeurs mais de faits avérés, le Sud de Logres est en ébullition et les préparatifs prouvent bien que c'est une question de jours.

Différents chevaliers ont été invités par le seigneur Blacksword, en marge du tournoi qu'il organise pour le début du printemps, tournoi qui se fera à l'ancienne avec de vrais armes et dont l'ennemi annoncé est Clarence dont de nombreux représentants sont présents. Fort bien accueillis avec demeure à disposition, le
sir Moried, le sir Sirian, le sir Drist, le sir Delad ont le loisir de discuter avec le seigneur mais surtout entre eux, pour savoir ce qu'ils veulent faire pour l'année qui vient. Sir Delad est au fait de la guerre, et il serait partant dans ce sens, sir Drist qui a passé l'hiver dans les environs à lui entendu différentes rumeurs qui peuvent être autant de quêtes pour de vaillants chevaliers, alors que sir Moried et sir Sirian ne sont pas vraiment décidés. Au final ils décident de participer au tournoi, et d'aviser par la suite sur ce qu'ils auront envie de faire.

Au moins deux ou trois cents chevaliers sont présents, et ce malgré la guerre qui se prépare dans le sud, mais il faut dire que les prix sont attractifs, entre autre un destrier ou une arme de qualité en font partis, puis il sera toujours temps de descendre après. Sir Drist et Sir Moried évitent de s'inscrire aux défis, craignant cette épreuve comme la peste, ce qui peu se comprendre étant donné la violence de certains combats par moment.

Les festivités sont grandioses et de gros moyens ont été mis en oeuvre pour la mise en place de ce tournoi, rien ne manque, nourriture, animation, boisson, tout est au rendez-vous. Quelques figures plus ou moins connues sont présentes, bien évidemment le duc de Clarence et le baron Cylfus, qui fait figure d'épouvantail avec ses hommes, un chevalier se faisant appeler "sir maitre d'armes", plusieurs chevaliers anonymes, un dénommé Max Dax le Sax, et des tas d'autres.

Lors de la semaine, aucun des chevaliers du groupe n'aura vraiment l'occasion de briller, que ce soit dans les lices ou en dehors, même pour sir Sirian qui courtise actuellement la cadette de Blackword, Dame Abigail, cela n'aura pas été vraiment rose. Lors des défis, il a d'ailleurs croisé la route de Max Dax qui manie violemment sa hache et sir Delan n'aura pas été vraiment plus en veine avec son adversaire anonyme.

Le seul véritable événement sera la création d'un ordre, l'ordre des chevaliers du renouveau dont l'emblème est une épée enflammé et qui fera son apparition lors de la mêlée finale. Cela sera donc l'occasion de voir le groupe de cet ordre, dont le sir maitre d'armes faisait partie, se démener en bataille avec plus ou moins de brio, mais avec au moins la satisfaction que ce soit une personne de leur groupe qui soit désigné vainqueur de la mêlée. Au sujet de ce nouvel ordre il se dit qu'une dame a joué des pieds et des mains pour permettre aux chevaliers de pouvoir le mettre en place en de si bonnes conditions. Les dits chevaliers ne sont autre que les sirs Moried, Sirian, Delad et Drist, maintenant hormis cela les informations sont maigres à ce sujet, mais c'est une affaire à suivre.

Répondre