Carnet de bord du Duc

Le jeu dans l'espace avec de l'équitation.

Modérateurs : blakkrall, ankla_otep

Répondre
Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Carnet de bord du Duc

Message par Exar » ven. 14 mai, 2010 17:14

//Premier jet - mode brouillon //

Objectif de la mission : Récupération d'une clef de saut désormais disparue.

Pour ce faire, nous connaissions le nom du vaisseau et quelques informations à propos de l'équipage de ce vaisseau dont le dernier vol connu remontait à une cinquantaine d'années.

Sur le chemin, nous avons eu la chance d'être arraisonné par des inquisiteurs qui espéraient trouver de quoi justifier l'allumage d'un bon bûcher. Cela failli être le cas car visiblement le capitaine du vaisseau avait dans ces soutes un golem. Mais notre ami le comte prenant sur lui admit que c'était sa saisie et qu'il ne serait bon d'y toucher.

Sur la station orbitale à Byzamtium, un peu bon gré mal gré nous nous sommes retrouvés confrontés à un petit souci dans un hangar. Il s'est avérer que celui-ci contenait des plantes, dont l'une d'entre elle n'était autre qu'un symbiote qui avait déjà corrompu les différentes personnes qui avaient tentés de savoir ce qu'il se passait. Au final, nous nous sommes débarrassés de cette satanée plante dont la présence aurait pu faire des ravages considérables.

Après une pause dans mon duché, nous nous sommes remis en route pour nous occuper de notre mission première. Là bas, nous avons appris que le vaisseau avait un nouveau propriétaire depuis une dizaine d'année, un dénommé Karl et que l'ancien équipage avaient été jugés, ou liquidés, enfin que leur fin avait été décidé par leur guilde. Pour agrémenter le séjour, nous avons le droit à la visite courtoise d'un assassin qui visiblement en avait après moi. Après cela, la rencontre avec un vieillard qui n'était autre que le fils de l'ancien capitaine nous permis d'aller de l'avant. Un départ en trombe de la planète à l'aide de Karl, flirtant avec les kilroys qui en avaient après nous, une utilisation de cette clef disparue, et nous voilà à bon port. Le paiement malheureusement pour nos efforts étant vraiment maigre, je me suis vu dans l'obligation de négocier quelque peu. De fait, en lieu et place de celui-ci nous héritons d'un vaisseau qui nous permettra d'envisager nombre d'opportunités à l'avenir.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Deuxième volet

Message par Exar » lun. 17 mai, 2010 14:57

//Premier jet - mode brouillon //

Objectif de la mission : Voir ce qui se passe sur Pandemonium.

Récemment a été redécouvert une porte permettant d'aller sur Hiver, une planète "perdue" depuis un moment. Sur celle-ci habite une famille de noble, ancêtre des Al Hazat, qui pourraient avoir des velléités vis à vis de ceux-ci, et inversement.

Des chevaliers du Phénix ont disparus il y a quelques temps sur Pandémonium, et c'est la raison de notre départ. Pourquoi ? Dans quelle condition ? et que se passe t-il exactement là-bas ? Et qu'en est-il de ce blocus vis à vis d'Hiver ?

Un service annexe se greffe sur cette mission, quelques appareils à mettre en place a droite à gauche, cela ne devrait pas poser de problème.

Notre arrivée se passe correctement, nous allons voir les baillis pour faire en sorte de se trouver un logis rapidement. En attendant nous sommes hébergés dans un hôtel des plus correct, cela ne fait pas de mal de profiter un peu. Nous allons nous rendre à la propriété du comte Hazat qui a eut un accident de cheval et qui était accompagné par les chevaliers du phénix. Ce dernier est alité, mal en point, et visiblement aurait été empoisonné par le Dr House. Malheureusement ce dernier est mort lors d'une explosion de gaz malencontreuse à son cabinet, et ce avec les chevaliers du phénix disparus.
Le premier contact avec le chevalier Décados chargé de l'enquête ne se passe pas au mieux, pourtant j'ai évité d'y aller pour limiter les frictions. De mon côté avec l'ingénieur nous allons faire un tour à la forge et cela se passe au mieux de ce côté là. Plus tard, dans la soirée, nous apercevons des émeutiers qui crient "à mort les nobles, à mort la technologie", deux d'entre nous vont les suivre pour tenter une approche mais cela n'apportera rien de bon.

Nous allons apprendre l'existence d'un xénomorphe qui accompagnait une Hawkwood qui apparemment à été sauvé par nos chevaliers du phénix disparus, et qui est morte aussi en même temps qu'eux.
Nous nous mettons à la recherche de ce dernier, et sa rencontre est intéressante, il nous en apprends un peu plus, lui et kim étaient en panne, ont été sauvés par les chevaliers, et ce en revenant d'Hiver. Cette information nous ayant été relaté indirectement par les Auriges grâce à notre bon consul. Bref, nous allons à la morgue voir les corps, confirmant nos craintes, le Dr House a été assassiné et à la gorge tranchée, les autres sont visiblement bien morts dans l'explosion. Nous récupérons quelques effets personnels, et notre ami xénomorphe, après avoir croisé le chevalier Décados chargé de l'affaire décide d'aller le faire parler à sa manière.
Plus tard, des chevaliers passeront me dirent que ce dernier est recherché pour avoir enlevé l'un des leurs, et lors de ma rencontre suivante, à la faveur de la nuit avec ce désormais fugitif, j'apprendrais qu'un homme à payer la garde pour que l'enquête soit noyée.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Deuxième volet - Suite

Message par Exar » ven. 4 juin, 2010 16:15

//Premier jet - mode brouillon //

Objectif de la mission : (suite) Enquête sur Pandemonium.

Le moment tant attendu était enfin arrivé, le fameux banquet donné par le Marquis Enris Sharn, l'endroit ou il fallait être, l'instant à ne pas rater.
Moins d'une centaine de convives pour l'occasion, mais que du beau monde ou presque, la grande majorité de la noblesse, toutes les hautes sphères du pouvoir local, a l'exception peut-être des religieux qui s'étaient fait discrets. L'endroit était agréable pour le banquet, ce n'était pas byzantium certes, mais il faut reconnaitre que le lieu valait le détour et même la tenue des jardins était correcte, ce qui était assez rare visiblement sur cette planète en désuétude.
Quelques politesses de gauche, de droite furent échangées quant l'arrivée du Marquis mit enfin un peu d'animation. J'eus le plaisir d'un petit discours d'hypocrisie et ce fut l'occasion de m'amuser un peu à quelques échanges amicaux avec notre hôte du jour. Il fit bien évidemment allusion à notre ami xénomorphe et à ses méfaits, eut quelques mots agréables sur mon nom de famille et me proposa même de marcher main dans la main avec lui. En un mot, charmant, il renouvela d'ailleurs son offre en étendant les possibilités sur Iver quant je lui fis remarquer que sa planète n'était tout de même pas des plus attirante. Comme ça si par hasard nous doutions encore de la volonté de mainmise des Décados là-bas... mais bon. Enfin ce fut une soirée distrayante, l'occasion de voir un Décados se faire ridiculiser en duel par un noble de cette ancienne maison locale. Apparemment notre ami comte retrouva de son côté l'inquisiteur qui lui avait causé quelque souci avec cette histoire de golem, et enfin nous apprîmes aussi qu'officiellement notre ami xénomorphe était chez le baronnet Hawkwood.
La soirée prenant fin, nous rentrâmes nous coucher et après une nuit agitée et une matinée à suer à grosses gouttes je remerciais une fois de plus l'efficacité de ces anti-poisons sans lesquels il n'était possible d'aller souper à la même table qu'un Décados. Enfin, une fois tous préparés, nous sommes parti rendre visite à notre ami baronnet.
Ce fut avec surprise, et au début avec un brin de méfiance que nous fument accueillis par des soldats Décados. Mais une fois conviés à l'intérieur tout s'expliquait. De la même famille mais prêt à s'opposer au Marquis, ces quelques soldats Décados étaient ici les bienvenues, servant de force de sécurité là où le baronnet Hawkwood n'en avait guère. Après avoir discuté un moment avec ce dernier et notre ami xénomorphe, nous décidâmes d'un commun accord d'aller dans les bas-fonds tenter de mettre la main sur ... qui était au moins coupable d'avoir fait capoter l'enquête.
Après avoir pris le temps de laisser la canne de coté et de s'habiller de rigueur, nous étions en route pour une étrange taverne dans laquelle nous allions rentrer par petits groupes. Là, nous faisions connaissance, du moins au moins pour moi, avec un monde éloigné de mon quotidien et ce fut une expérience amusante. Bon après avoir tourné autour du pot, puis emporté par l'appât du gain, c'est vrai, que ne ferait-on pas pour 6 phénix !! Je me laissais aller à quelques remarques qui me valaient de devoir déguerpir comme deux de mes camarades avant moi.
Finalement, c'est l'arme au poing que nos différents se réglèrent avec les locaux et ce fut l'occasion de faire venir notre ami que nous venions chercher. Ce dernier vint avec un attirail intéressant qui le classait sans aucun doute bien au-delà des petites frappes locales. Il se montra un adversaire efficace et coriace, au point que ce ne fut pas une mince affaire de l'attraper vivant. Cela étant, son côté professionnel ne le quitta jamais et c'est ce qui nous permis de négocier avec lui sa vie, en échange de ce que nous souhaitions apprendre. Je respectais ma part du marché et lui la sienne, nos routes se quittait donc à l'auspice ou on le laissa, souhaitant qu'il refasse sa vie sans recroiser la notre.
De fait, c'était donc bien lui l'exécutant des chevaliers du phénix, tout autant que pour le docteur, Kim Hawkwood et bien évidemment le noble qui était encore plongé dans le coma. Mais il n'était que l'instrument d'une ...., cette famille qui a été complètement écrasé par les ... qui ont désormais pris leur place. Visiblement cette dernière est venu jusque là et à payer notre ami assassin pour mener à bien cette tache, les à-côtés n'étaient que des bonus si je puis dire. L'important était bel et bien ce noble aujourd'hui dans le coma.
Bref, retour à la maison après un crochet pour récupérer un livre et sa clef qui pourraient qui sait peut-être s'avérer intéressants, mais l'essentiel est là, nous avons le nom du commanditaire, même si ça n'est pas forcement pour me plaire je dois bien le reconnaitre....

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Deuxième volet - Suite

Message par Exar » jeu. 17 juin, 2010 18:27

//Premier jet - mode brouillon (et oui encore !)//

Objectif de la mission : (suite) Enquête sur Pandemonium.

Ce livre s'avère illisible, dommage, et certains de mes compagnons actuels qui y jettent un oeil ne sont pas plus capables que moi d'en tirer quoi que ce soit... Enfin, nous faisons un peu le point sur la situation, il reste du temps, au moins une semaine de travail sur le toit, si tant est qu'ils arrivent à faire du travail correct car Thane doit visiblement passer derrière eux pour que ce soit bien fait. A part ça, nous avons les informations que nous cherchions, la question subsidiaire est allons nous chercher à aller sur Iver oui ou non ? L'Aurige va rendre visite au capitaine crackburn, mais ça ne donnera rien, et ensuite nous avons la visite du baronnet Hawkwood. La discussion commence chez nous mais se fini chez lui, nous expliquons le cheminement de notre enquête et ce à quoi nous avons aboutit. Visiblement un peu déçu que nous ayons laissé repartir l'assassin, il devra faire avec pour le moment, tandis que le xenomorphe s'intéresse surtout au livre, alors vu qu'il ne nous est d'aucune utilité malgré le fait qu'on ait réussi à l'ouvrir, je lui rends son bien. La soirée est assez monotone et nous rentrons chez nous, là après une petite discussion, la baronne décide d'aller rendre visite à son ami le baron décados... mais reviendra peu après car ce dernier n'est plus la. Elle a au passage aperçu notre ami xénomorphe se promener dans les rues, sans trop savoir ou, puis mon comm' s'agite, j'ai un appel au secours...
Rapidement nous sommes prêts sur notre nouveau glisseur, nous faisons un créneau par l'endroit ou la baronne à aperçu notre ami sans que cela ne soit utile, puis allons chez le baronnet. Là-bas, notre ami aurige s'emmêle les pinceaux et fini par écraser notre glisseur dans un lac... Ai-je réellement bien fait de l'engager comme pilote personnel ? Enfin il a déjà logis en mon duché, je ne vais pas faire marche arrière, et je mettrais ça sur le coup de la malchance, après tout je ne crois pas que quelqu'un ait pris le temps d'inspecter correctement le glisseur après qu'on l'ait récupéré, on sera plus prudent la prochaine fois.

Bref, nous voilà en pleine nuit à s'approcher du manoir du baronnet, pas de gardes, quelques traces de sang, il s'est bien passé quelque chose. Suivi de Thane, je décide de faire le tour de la bâtisse, puis finalement me dirige vers une annexe qui abritait les décados tandis que les autres vont dans le manoir. Au moins cinq-six silhouettes, grâce à mes dons je les perçois très nettement malgré l'obscurité, mais Thanes qui a des lunettes infrarouges ne les distingue pas. Cela ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices, un grognement, et nous voilà à faire demi-tour à la va-vite, alors que dans le manoir ça semble s'agiter aussi. Thane, qui lui ne boite pas, à la chance de prendre un peu d'avance, et à la faveur de celle-ci, va jeter une grenade sur nos poursuivants... Mais pas comme le ferais tout un chacun, lui à sa propre manière de faire des plus originale je dois bien admettre. Un bon point de plus pour lui, j'en prends bonne note, et ce même si pour l'occasion la grenade parait faire long feu. Après quelques heurts donc, ces espèces de mort-vivants sont tous de nouveau morts, et retrouvons le baronnet peu après. Ce dernier va bien et nous explique que tout est parti du sous-sol, ou nous ne tardons pas à aller... un étrange symbole tracé visiblement avec du sang, un étrange rituel à donc eut lieu ici, coupable de ce qu'il s'est passé ensuite.

Il semble donc que notre ami xénomorphe se soit bien joué de nous, et il est clair qu'il est à l'origine de tout cela, vu que les évènements pour le coup ressemblent fortement à quelques éléments dont nous avons eu vent auparavant. De fait, cela veut dire que quant la baronne l'a vu il partait donc en direction des guildes, assez logiquement il va chercher à fuir maintenant qu'il a le livre et qu'il est chassé pour ses méfaits.
Je demande alors à mon pilote favori s'il peut avoir les informations sur les décollages qui ont eut lieux ces dernières heures, au cas où cela nous permettrais de traquer notre vieil ami, et par bonheur il résulte qu'il n'y a eut qu'un seul décollage, d'un vaisseau qui ne peut pas sortir de l'atmosphère et qui est parti depuis la base des recruteurs. Ca pourrait coller, puis de toute manière, c'est ça ou rien quelque part, alors nous ne tardons pas à décoller à notre tour pour aller à sa recherche. Malheureusement cela s'avère compliquer de retrouver un vaisseau comme ça en orbite et alors que nous tournons depuis un moment sans aucun succès, nous sommes arraisonné par des Avestis qui s'interroge sur nos actions. L'homme qui vient à notre bord est visiblement celui qui à eut maille a partir avec le comte, mais peu importe, je m'occupe de le recevoir. Prêt à l'envoyer promener au début, je me rends compte qu'il pourrait après tout m'être utile vu qu'il patrouille autour de la planète. J'aiguise donc son appétit sans trop lui en dire, lui parlant juste d'un hors-la-loi et j'obtiens donc ce que je souhaite. Il possède en effet les coordonnées de la navette que nous cherchons et accepte de nous les fournir, en échange de quoi il restera à portée de senseur pour vérifier ce que nous faisons, grand bien lui fasse si ça nous permet de régler nos problèmes. Après m'être fait confirmer par mon cher pilote que les senseurs des Avestis ne pouvaient entendre nos conversations, nous filons à l'emplacement indiqué.

Je revêts ce scaphandre si inconfortable, mais je n'ai pas le choix je me dois d'aller au devant de ce rat. Thane et le comte viendrons aussi, ce dernier ouvrant la marche au cas où. Les autres restent à leur poste au cas où car visiblement une balise émet depuis ce petit astéroïde et il se pourrait que des renforts finissent par arriver, ce qui ne tardera d'ailleurs pas à se confirmer. Notre vieil ami est serein quant il nous voit arriver, et je discute un moment avec lui, l'amenant à confirmer ces faits et gestes désastreux qu'il ne regrette même pas. Voyant que la conversation prends une tournure qui finalement ne lui plait pu, finissant de me confirmer que Kim n'était pas au fait de qui il était vraiment, il va prendre l'initiative et arracher des mains par la seule force de sa volonté les armes de mes deux compagnons. Ces armes nous menaçant désormais, le comte ne va pas chercher plus loin, surtout que visiblement les renforts attendus arrivent, et rebrousse donc chemin jusqu'au vaisseau.
Pour ma part, il est hors de question que je parte et il n'y a plus qu'une seule issue convenable désormais à mes yeux, ce rat doit payer pour sa traitrise. Certes il a bien joué, mais à mes dépends, trahissant la confiance que j'avais mise en lui, alors je fais comprendre discrètement à Thane que non, je ne rebrousserais pas chemin même si ça devient urgent. D'ailleurs, si urgent que notre vaisseau se détache de l'astéroïde, moment que choisi ce xénomorphe pour envoyer plusieurs tube voler à travers la pièce, dont l'un va percer une paroi, créant une brèche dans la coque et s'enfuyant en même temps. Sans hésiter, je fais feu et le blesse, puis presse Thane de me précéder car je me traine un peu. Dehors, un vaisseau, des pirates à ce que nous a avouer notre vieil ami, s'en prends à nos compagnons mais heureusement les avestis ne sont pas loin et ils feront fuir les gêneurs. De notre côté, la poursuite du xénomorphe s'arrêtera quant sa visière éclatera d'un splendide tir de Thane. Parfait, je récupère donc sa sacoche et ce bien responsable de tant de maux, et récupérons ce cadavre à bord de notre vaisseau.

Je fais fis de quelques commentaires de mes compagnons, et quant l'avesti prends contact avec nous, je lui fais savoir que nous avons capturé et éliminé ce dangereux criminel, et que je me chargerais moi-même d'aller livrer son corps au marquis qui voulait sa tête. Les Avestis nous laisse alors, visiblement satisfais de ce dénouement. Nous retournons donc sur Pandémonium ou effectivement je vais livrer le corps de ce rat au marquis qui est ravi et qui serait du coup presque sympathique. Il s'avère d'ailleurs qu'étrangement suite au fait que nous soyons rentré dans les bonnes grâces de ce dernier, notre ami ingénieur fini le travail sur le toit en moins de deux et sans que Thane ne relève plus le moindre défaut bien au contraire.
Désormais, come back home...

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Troisième volet

Message par Exar » mar. 13 juil., 2010 11:28

//Premier jet - mode brouillon (toujours !)//

Objectif de la mission : Enquête sur une mort.

La page est tournée sur notre séjour sur Pandémonium et c'est l'occasion d'aller faire le point au palais de l'empereur. Comme il se doit je fais le rapport de ce que nous avons pu apprendre de droite et gauche et de ce que nous avons pu constater sur place. Déplacement intéressant, mais il restait encore surement beaucoup à apprendre de ce lieu et de cette autre planète, plus tard peut-être qui sait.
Pour la suite des événements, un chevalier réputé est mort et nous devons aller sur place pour en apprendre plus, tout en restant discrets, sur les circonstances de cette mort accompagné pour l'occasion de celui qui nous est présenté comme son bâtard.

Un peu retardés, nous arrivons sur la dite-planète en temps et en heure pour l'enterrement, et nous avons même un peu de temps pour commencer à prendre nos marques avant. Le comte est chez lui, et il profite de l'occasion pour aller de façon officielle s'enquérir sur la mort de ce chevalier, il apprend que sa concubine, visiblement sa seule proche, à récupéré quelques effets. Il se fait confirmer l'emplacement ou le corps à été retrouvé et enfin que les suspects principaux dans cet affaire sont des fétichistes cybers qui trainent dans ce bar. Pendant ce temps nous allons à sa demeure, ce qui ne nous apprendra pas grand chose à dire vrai, puis allons ensuite à ce fameux bar. Là-bas nous trouvons une pièce de derrière, celle qui doit servir pour les habitués, avec une flaque de sang. Bref, rien de bien passionnant, si ce n'est qu'en sortant quelques uns des habitués sont là et nous donnent rendez vous ici-même avec leur chef après l'enterrement.

Va donc pour l'enterrement, à la suite de celui-ci notre nouveau camarade s'éclipse avec la veuve éplorée, puis nous allons tous ensemble au bar. Là, nous avons le droit à un jeu auquel il me manque quelques éléments, cette personne prétend connaître le défunt, qu'il n'était pas ennemi comme les journaux et tout le fait croire, que tout à seulement été fait pour le culpabiliser alors qu'il est innocent. Bref, je reste quelque peu dubitatif devant cette situation, sur cet obscur langage qui sert de preuve, que le chevalier défunt aurait inventé et aurait retransmis à son bâtard, qui soi-disant n'avait pas revu son père depuis si longtemps, et à cet homme qui dirige ce bar... Enfin, un peu en roue libre cela file et nous finissons notre discussion en décidant de nous rendre à l'endroit probable de la mort du chevalier.

En sortant, nous sommes attendus, mais je repère celui qui fait le guet et fait en sorte qu'il ne puisse appuyer sur le bouton du petit boitier qui aurait surement eu la fâcheuse tendance à faire sauter des explosifs sur notre passage. S'en suis une légère accroche, un tir de sniper pour empêcher l'homme de parler, et nous voilà en route pour la mine de sel, lieu probable de la mort du chevalier.
Sur place, nous retrouvons un véhicule abandonné qui semble pouvoir confirmer notre piste. Là, nous allons avancer discrètement, plus ou moins, avec notre nouveau camarade qui semble maitre dans ce domaine et prend donc les devants. Il va malgré tout se faire repérer, mais les gardes vont l'accueillir comme l'un des leurs, intéressant. Ensuite, hormis Thane qui m'a suivi d'un côté, les autres se font à leur tour repérer, et s'en suit un échange de tir nourri de part et d'autres, avec un passage d'un homme présent à l'enterrement, qui ne viendra que pour pourrir tout notre matériel électronique à l'aide d'une bombe. Bref, après coup nous nous rendons compte que deux de nos adversaires sont identiques traits pour traits avec le conseiller de l'empereur et que ces derniers semblent être des clones, avec des perfections probables, issus certainement du labo de clonage planqué ici-même. Tout cela semble être un dispositif militaire, tout comme semble l'indiquer les tenues de nos ennemis du soir...

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Troisième volet (suite)

Message par Exar » mar. 28 sept., 2010 11:08

//Premier jet - mode brouillon (comme d'hab !)//

Objectif de la mission : Retrouver le conseiller Li Halan.

Peu de répit à notre arrivée sur Byzantium, il nous faut aller sur la station Cumulus pour dire au conseiller Li Halan de revenir illico. Nous voilà donc sur place, sans vraiment connaitre ses habitudes nous tâtonnons un peu et apprenons qu'il passe pas mal de temps sur un important chantier naval. Pas de chance avant que l'on puisse le rencontrer, il s'est visiblement fait kidnapper durant la nuit. Nous nous rendons au chantier et grâce à Thane nous obtenons le droit de visionner les bandes avant les autorités. Sur celle-ci quelle surprise, des hommes cagoulés qui enlèvent quelqu'un croisent tout de même un employé.

Suivant la piste de ce dernier, nous le rencontrons mais il ne nous apprend pas grand chose. Au final nous laissons Thane avec lui pour qu'il remonte la piste. A côté de cela nous apprenons aussi que les Li Halan mènent leur propre enquête et que notre cher ami Bor Fourco est dans leur ligne de mire.
Thane fait une rencontre désagréable et l'homme qui avait été témoin de l'enlèvement se fait descendre alors qu'il est avec lui. Episode visiblement stressant pour notre ami, mais Bor Fourco n'a fait que le menacer et l'éclabousser avec un peu de la cervelle de son compagnon du jour.

Nous réfléchissons sur une possible utilisation d'un appât pour obliger Bor Fourco à sortir mais finalement les nouvelles feront progresser la situation.
Une noble Hazat est morte, et le comte apprendra à l'occasion d'une visite chez elle que justement elle a trouvé un logement pour notre cher ami. Brève hésitation, contacter les Li Halan ou non ? Nous décidons de ne pas le faire, pour cause, je préfère avoir les mains libres et la requête est bien d'amener le conseiller, en y allant seuls nous ferons ce que nous voulons.

Sur place, une fois de plus je me retrouve en duo avec Thane, ça devient presque une habitude. Tout deux nous plaçons dans un immeuble face à celui qui nous intéresse, fusils sniper en main. Le reste du groupe s'occupera de faire l'assaut du lieu. Nous faisons feu en coeur mais nos adversaires sont coriaces, et visiblement le groupe d'assaut traine en route, du coup nous nous retrouvons avec un nombre d'adversaires non négligeable. Ces derniers envoient des filins sur notre immeuble pour nous attaquer, j'épuise les munitions de trois armes alors que le combat se passe désormais dans notre immeuble.
Ce fut intense, je retrouve même certaines sensations et un certain plaisir que j'ai pu éprouver au feu par le passé. Cette saleté de jambe ne m'empêche donc pas complètement d'être encore capable de me battre convenablement, c'est toujours ça. Nous faisons de nouveau feu sur Bor Fourco qui tente de fuir alors que le comte s'occupe de mettre à l'abri le conseiller d'un jet de grenade.
Malgré nos tirs, notre cher ami fui de nouveau avec son propulseur dorsal, rien n'y fait... ou presque. Je me concentre et fais en sorte qu'il n'arrive plus à fuir, écrasant sa trajectoire, le forçant à atterrir malgré son propulseur...

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Quatrième volet

Message par Exar » jeu. 30 sept., 2010 11:33

Objectif de la mission : Livrer Bor Fourco.

Je profite d'un peu de temps sur Byzantium pour me renseigner sur quelques achats possibles et passer une commande pour plus tard, pour une fois qu'on a un peu de répit mais cela ne durera pas. En effet, suite à la capture de notre cher ami, il semble que ce dernier sauve sa tête en dénonçant des plus gros poissons que lui, dont le comte Hazat qui dirige la planète Aragon et dont le nom apparaissait justement dans les documents qui ont permis de remonter à Bor Fourco. Enfin, quelle chance, c'est à nous que revient l'honneur de livrer le prisonnier à d'autres intermédiaires, sachant qu'il devient intéressant pour compromettre des gros pontes. Pour ce faire nous devons aller jusqu'a Leminkainen ou nous le remettrons à des contacts.

Malheureusement, arrivant dans l'espace et prêt à refiler notre marchandise, voilà que des vaisseaux Vuldrok apparaissent et sèment le trouble. Leur flotte est bien supérieure à la notre et la fuite est la seule solution envisageable, quelques tirs pour la forme, et nous suivons nos contacts dans une fuite effrénée. La course se finira lorsque nous rentrerons dans l'atmosphère d'une sympathique planète entourée de nuages roses zébrés d'éclairs, suivant nos contacts sans savoir ou nous allions. Mais passant ces éclairs, le vaisseau ne répond plus aux commandes ou presque, son énergie semblant s'être dissipé. Nous assistons d'ailleurs au crash de nos contacts, et nous avons plus de chance qu'eux, atterrissant sans trop de dommage. Le constat est sévère, toute l'énergie de tous les appareils quel qu’ils soient est absorbé, chouette endroit.

En dehors, une jungle mais à première vue pas de problème pour respirer ni trop de prédateurs dans les alentours immédiats. Par prudence et délaissant mon bouclier habituel inutilisable ici, je me couvre de mon armure complète. Equipé ainsi je me croirais presque retourné des années en arrière prêt à tout, ou presque. Mais l'illusion ne dure pas, il me suffit de faire quelques pas et de trainer cette foutue jambe pour m'en rendre compte malheureusement.
Rapidement nous allons croiser la route d'un autre groupe rescapé dirigé par un noble, prénommé Raymon et qui est le neuveu de Keddah, le noble pour lequel nous avions recherché la fameuse clé disparue. Dans ces compagnons, l'un est notable, un Etiri, ressemblant à un homme-oiseau qui semble des plus utile.

Passons sur la suite, nous les accueillons à notre bord pour passer la nuit, et au réveil le prêtre de leur groupe se fait sauter la cervelle. Il avait montré quelques signes la veille, mais personne n'imaginait qu'il était prêt à tel acte. Passé cela, l'Etiri va faire la reconnaissance des alentours et nous guide jusqu'à ce qui semble avoir été une route. Mais hormis une brève altercation avec des dégénérés cela ne nous apprendra pas grand chose d'intéressant. Sur le retour par contre nous croisons Samuel, un indigène local qui semble pouvoir nous être utile.

Le lendemain il nous guide jusqu'a une ancienne base, sur place, l'espoir ! C'est visiblement un des pôles qui à servi à la terraformation de la planète, plusieurs bâtiments et dans l'un d'eux nous trouverons des informations sur le passé. La terraformation a été un échec et il semble qu'un "démon" ait pu être réveillé, d'ou probablement des symboles étranges tracés dans un bunker dans le but de s'en garder surement. Faisant un peu le tour, on retrouve des tas de cadavre, à se demander si ce fut un garde mangé, en tout cas l'endroit n'est pas reluisant et ne donne pas envie d'y croupir. De fait le soir nous nous enfermons dans le bunker, pensant y être à l'abri. Grossière erreur, au milieu de la nuit malgré nos tours de gardes visiblement inefficaces, Thane est en train de se faire charcuter par l'un de nos compagnons. Petite altercation interne loin d'être rassurante, il semble que le "démon" puisse agir sur nous de quelconque manière...

Passons sur la suite, Thane va travailler sur l'engin de terraformation qui est visiblement lié aux problèmes d'aspiration de l'énergie, c'est un travail de pointe et il ne réussira pas du premier coup. Pendant ce temps l'ingénieur de l'autre groupe répare un véhicule qui nous servira pour notre fuite. Deux-trois jours passeront, une certaine paranoïa règne étant donné que notre ex-compagnon Samuel n'est plus que cadavre. Le démon aurait-il prit possession de l'un de nous ? J'essaie d'ailleurs sans succès de déterminer quel pourrait être sa cible malheureusement, au point d'en ressentir un certain trouble et un certain inconfort.

Enfin le plus important pour le moment est de quitter cette fichue planète, et ce même si on doit emporter avec nous cette saleté c'est bien mieux que de finir ces jours ici. Même si l'on peut se plaindre de Thane qui va vraiment avoir du mal à s'en sortir, il faut bien reconnaitre que sans lui nous serions tous encore scotchés sur place, une fois de plus il s'avère donc précieux malgré quelques railleries à son égard. Nous voilà donc enfin en vol, prêts à passer ses fameux nuages pour quitter définitivement cette sale planète.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Quatrième volet (suite)

Message par Exar » mar. 26 oct., 2010 19:11

Objectif du moment : Partir de cette planète.

A peine étions en train de nous éloigner de cette agréable planète qu'un terrible bruit et une secousse nous font présager le pire. Thane va jeter un oeil au problème et merveille ! Nous n'avons plus de moteurs, rien que ça. L'explosion a fait un trou dans la coque et notre moteur flotte dans l'espace, comme nous. Evidemment quelques problèmes annexes pointent le bout de leur nez, l'oxygène ne se renouvelle plus et les solutions semblent bien maigres.
Qui à fait le coup ? J'aimerais le savoir mais je n'en ai pas la moindre idée, un de nos invité, Irina ? Nous ne le saurons pas pour le moment. La situation est laissée dans les mains des experts, en l'occurrence notre ingénieur et notre pilote mais malheureusement les minutes défilent et notre heure d'oxygène diminue a vitesse grand "V".

Assez rapidement je vais m'intéresser aux scaphandres et je ne suis pas le seul, après tout dans ce genre de cas, leur autonomie est un atout non négligeable il faut bien le reconnaitre, et sachant que leur nombre est limité... Enfin, une surprise de plus nous attends, ces derniers sont inutilisables, les cartouches d'oxygène indispensable à leur bon fonctionnement ont toutes été enlevés, nous n'en avons même plus un seul opérationnel, au moins le saboteur n'a pas fait mine de nous pourrir la vie pour le coup.
Je ne m'éterniserais pas sur la tension qui monte, et Irina qui décide d'aller régler son compte à notre prisonnier, quitte à y passer s'assurer que lui aussi après tout, je lui emboite le pas et l'attends dans la coursive. Malheureusement ce dernier à du ressort et va s'en sortir en envoyant voler la baronne dehors et en s'enfermant, râpé. Impossible de rouvrir, je m'en vais retrouver les autres, et la tension semble à son comble, tout le monde sentant la fin proche.

Puis notre signal de SOS est payant, quelqu'un aux coms, bonne nouvelle. De courte durée, il s'agit d'une vieille connaissance, Karl, l'ancien capitaine de notre vaisseau qui se fait un malin plaisir à nous laisser à notre mort certaine, nous apprenant au passage que notre invité du jour, le neveu de Keddah n'est pas celui qui prétend étant donné que le véritable neveu est mort depuis un moment.

Nos doigts suffisent désormais à compter les minutes qu'il nous reste, c'est à ce moment que choisi Cybre pour s'en prendre à nos invités. Malheureusement il tombe sur plus efficace que lui, et Larson, le rico cyber d'en face envoi voler une grenade dans le cockpit ou nous sommes tous. J'ai tout juste le temps de faire en sorte qu'elle explose plutôt de leur côté que du notre mais la détonation est sévère et met presque tout le monde hors d'usage, certains blessés, d'autres à cours d'oxygène. Pour ma part je continue le combat, ils doivent désormais mourir, ils ont tous vu la grenade faire demi-tour, ils nous ont mentis sur leur identité depuis le début, alors non, je ne faillirais pas.

Je suis seul, tous mes compagnons sont au sol, Larson, le soi-disant neveu et tous les siens sont désormais bel et bien morts, et c'est le canon de mon fusil encore fumant que je pars à la recherche de notre prisonnier. Ce dernier a profité de la confusion pour s'échapper évidemment, ce rat serait capable de survivre alors que nous tous y resterions... non! Je le prends en chasse, la tête me tourne et mon corps me lance, je n'ai plus assez d'oxygène, ce n'est plus que ma volonté qui me porte, qui me permet d'aller de l'avant vers ma cible. Je ne ressens même plus la douleur de l'explosion, ni même celle lancinante de ma jambe, il n'y a plus que ma cible, mon fusil et moi. Je me retrouve au coeur de cette jungle, je suis à l'agonie, à bout de force et seul, je ne puis que compter sur moi, je suis seul. Je ne faillirais pas, les dents serrés, le regard trouble j'entrevois mon ennemi, il n'y survivra pas, même si j'y reste aussi. Je tire une fois et fais mouche, mais sa carapace le protège, je tire de nouveau, puis encore, et encore, faisant mouche à chaque tir, faisant vaciller ma cible. Je termine mon chargeur, au loin il s'écroule, cette fois pas de doute il ne se relèvera pas, mais je ne suis pas mieux, je suis si faible, mais mon objectif est atteint, je m'écroule à mon tour...

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Quatrième volet (suite bis)

Message par Exar » ven. 29 oct., 2010 17:30

Objectif du moment : S'enfuir !

Nu, tel un chien, voir même tel un rat laissé à l'abandon, c'est ainsi que je reprends conscience. L'épisode du vaisseau semble si lointain et cette réalité particulièrement crue ne permet pas le loisir de penser à autre chose. Le monde actuel se résume à ce qui semble être un hangar dans lequel sont entassés différents colis de chairs humaines et je suis l'un d'eux, ni plus, ni moins. Je me rends compte que ma nudité est vraiment totale, même mes puces ont été dérobées, sans parler évidemment de cet objet cher à mes yeux qui me manque déjà, mais ce n'est pas le plus important malgré tout.

Nul moyen ici de dissimuler cette blessure qui me fait horreur, nul artifice, pas même une serviette habillement placée qui masquerait cet affront, je me dois de faire avec. Notre santé est précaire, les conditions de détention déplorables mais tous mes compagnons sont encore en vie, même si certains ne sont pas en grande forme. Je prends conscience à ma grande stupeur que tous semblent d'ailleurs si frêles et fragiles, ce qui ne se voit pas au quotidien une fois armés ou armurés. Thane par exemple à un physique qui ne tiendrait même pas la comparaison avec celui d'un adolescent comme mon ainé, à se demander comment ont-ils tous survécus jusque là à dire vrai.
Nous apprenons rapidement que nous sommes aux mains des Vuldroks, probablement l'un de leur vaisseau nous aura cueilli alors que nous étions tous à l'agonie, c'est une chance malgré tout même si la situation n'est guère reluisante. D'après les dire de certains qui partagent notre sort, notre chance de sortir en vie de cette expérience est nulle et c'est avec anxiété que tous attendent ce jour maudit où ils viendront à être emmenés de ce splendide hangar paradisiaque pour un monde meilleur.

Enfin vient notre tour, des barbares entrent dans le hangar et choisissent des prisonniers pour les suivre, mes compagnons et moi-même sommes tous de la partie, ça ne peut pas être pire que ce fichu hangar, quoi qu'il advienne il faut que ça bouge de toute manière. Vêtus désormais de pagnes, nous voilà sur une estrade, présentés pour être vendus comme bête de foire. Parmi nous, le seul qui semble intéresser les Vuldroks est le pilote pour ses compétences, mais l'avenir qu'on lui promet est tellement captivant qu'il ne met pas du sien pour se faire enrôler. La séance de vente touche à son terme, certains prisonniers partent visiblement pour les mines, mais ce ne sera pas notre cas.
Nous avons l'honneur d'être conduits jusqu'a ce qui semble être une grande arène. Celle-ci est clairsemée de corps, ou plus souvent de morceaux d'ailleurs, de restes d'armes dont nous devrons nous contenter car nous sommes en pagne, bref rien de très engageant. Au loin les lourdes portes s'ouvrent, laissant deux énormes monstres en sortir, le combat est déséquilibré, leurs griffes et leurs cornes pourraient nous trancher d'un seul coup. C'est d'ailleurs ce qui arrive à l'un des prisonniers avec nous, qui n'aura pas la chance de survivre au premier assaut de l'une des bêtes. Tant bien que mal, à l'aide d'une lance ramassée à la vas-vite je tente de blesser l'un des monstres mais sa carapace est solide, cela va finir en boucherie c'est certain. Même Cybre qui a ramassé une lourde hache ne semble pas capable de blesser sérieusement la bête, alors que celles-ci sont redoutables. La tâche n'est pas aisée étant donné la masse du monstre, mais pour éviter le carnage, je me dois d'agir et envoie la première créature s'amuser dans les gradins duquel nombre de cris surviennent. Irina de son côté est mal en point et rien ne saurait la sauver sauf si je m'efforce de faire la même chose à l'autre créature, ce que je fais donc sans hésiter. C'est un peu la panique au dehors, et nous sommes rapidement reconduits jusqu'a notre magnifique hangar, troquant au passage notre nudité contre un pagne et des blessures.

Peu après nous avons la visite d'un "chef" Vuldrok, ce dernier veux savoir quelle relation nous avons avec les Hawkwood et quel est notre valeur en dehors de notre poids de viande en fait. La discussion tournera assez court et en réponse à l'une de mes remarques ils prouveront qu'ils ne sont bien que des barbares, en me cognant vivement en guise de réponse. Bon, cela m'apprendra qu'ils ont de la fierté donc, un certain sens de la hiérarchie sans aucun doute et sont capables de bons crochets en cas de besoin.
Suite à cette petite intervention l'un des prisonniers vient me voir, visiblement mon nom et ma réputation ne lui sont pas inconnus et en retour son visage me semble quelque peu familier. Il se présente comme l'ambassadeur Isaclar Hawkwood et souhaite qu'on l'aide à s'échapper, ayant visiblement repéré quelque peu les lieux lors de son arrivée. Je suis à deux doigts de l'envoyer paître et de le vendre mais décide finalement de l'emmener avec nous.

Le hangar n'est pas de toute première fraicheur et nous nous enfuyons donc par un endroit ou une planche a rapidement cédée. En catimini nous nous esquivons dans cette ville de fortune et le bâtiment qui nous intéresse est gardé par deux barbares. Nous leur tendons une embuscade mais cela s'avère laborieux, enfin nous finissons par nous en débarrasser sans attirer l'attention. Plusieurs véhicules sont disponibles, nous en prenons un et je demande à Thane de saboter les autres, ça évitera des poursuites futures. Un poste de contrôle à la sortie du village, je tire sur un des gardes au dernier moment et Thane accélère sur la route, la fuite est officielle et au loin l'alarme résonne.
Nous arrivons après un certains temps à une vague piste d'atterrissage sur laquelle deux petites navettes sont présentes. Profitant de l'effet de surprise, nous nous occupons rapidement des barbares présents sur les lieux et nous voilà à bord d'une de ces navettes qui ne permettent qu'un vol orbital, bonheur !

Par chance, un important croiseur Hawkwood nous récupère, nous apprenons ô surprise que nous ne sommes pas dans l'espace Vuldrok mais simplement dans une zone que ceux-ci disputent aux Hawkwood sur leur propre planète. Enfin, nous sommes sauvés et une attaque de la base dans laquelle nous étions captifs est prévue. Je serais du voyage, j'ai certains effets personnels que j'aimerais retrouver moi-même... et je parviendrais à remettre la main dessus lors du massacre en règle des barbares, parfait.
De retour à Byzantium, notre cher ami l'ambassadeur nous invite chez lui, sur le continent Harmonie. C'est là que ça me revient, il est à la tête des plus importants arsenaux de la planète, et pour nous remercier de l'avoir sauvé il ne nous offre rien de moins qu'un vaisseau, et l'accès à ces ateliers pour y monter ce que nous voudrons. Finalement j'ai bien fais de ne pas le laisser aux Vuldroks alors. Nous sommes ensuite reçus brièvement à la cour ou j'explique nos mésaventures et donc la disparition de notre prisonnier qui n'est jamais arrivé à destination pour le coup...

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Cinquième volet

Message par Exar » ven. 19 nov., 2010 12:54

Objectif de la mission : Récupérer un contact.

Suite aux derniers événements il faut bien reconnaitre que le principal témoin dans l'affaire de complot contre l'empereur à disparu, c'est malheureux mais c'est ainsi, point la peine d'espérer quoi que ce soit de se côté. Un peu de temps pour souffler, j'en profite pour demander à mes compagnons actuels s'ils ont des besoins divers et variés, après tout mes ressources me permettent cela et ma commande d'armure est déjà faite. Cybre sera le seul à en profiter, tandis que les autres sont obnubilés par notre nouveau vaisseau mais il est vierge, j'en viens donc à me demander ne serait-il pas bon de le troquer contre une occasion mieux équipée ? Chacun y va de sa remarque ou de son commentaire sans trop vraiment savoir ce qu'il veut, mais au final le principal concerné, à savoir notre pilote semble préférer attendre un peu et conserver celui-ci au chaud. Remarque au moins dans le hangar il devrait être à l'abri un certain temps, même s'il ne nous est pas des plus utile pour le coup.

J'en profite pour réouvrir ce fameux livre, la lecture avance un peu mais le texte n'est pas des plus aisé à parcourir. Enfin c'est ainsi et j'y voue un interêt certain je ne peux pas le nier et même si cela n'avance pas aussi vite que je le souhaiterais je profite de cette liberté actuelle pour avancer cette lecture, et ce jusqu'a ce que je reçoive une invitation. Mes compagnons actuels sont aussi invités et l'instigatrice de cet évenement est une certaine duchesse, dans les bons papiers de l'empereur qui nous invite chez elle pour une soirée ou Thomas Moore sera aussi de la partie.

L'accueil est cordial, et l'un des acolytes de la duchesse, un certain Byron ne m'est pas non plus inconnu car il était présent lors de notre débriefing sur notre précédente mission. Cela donne le ton, ce ne sont pas de simples touristes mais sont forcement d'une manière ou d'une autre proches de l'empereur. Bref, Thomas était juste là pour nous assurer de la bonne foi de notre hôte, ensuite il est gentiment congédié tandis que celle ci nous apprends qu'elle est à la tête de l'oeil impérial, le service d'espionnage de l'empereur. Rien d'illogique, la conversation se suit et c'est bien évidemment le complot révélé ces derniers temps qui motive notre présence ici, après tout nous sommes au coeur de ces révélations et donc nos prochaines assignations seront donc au service de l'oeil sans que nous l'intégrions réellement. Je ne peux pas dire que cela m'enchante, mais savoir qu'elle a permi a des psychomanciens comme Byron d'être à son service pourrait s'avérer utile après tout, car de fait plus de secret sur mes propres capacités vis à vis d'eux tout du moins, c'est toujours ça.

Le projet Kraken est semble t'il important pour ceux qui complotent contre l'empereur, mais les informations, ou du moins ce qu'on nous en dit est assez maigre, notre tache à compter de ce jour est donc d'en apprendre plus sur la question. Pour commencer donc, un espion a semble t'il des informations sur le sujet et ce sera donc notre premier objectif, le récupérer. Nous voilà donc partis à bord d'un vaisseau qui n'est pas le notre, pour notre première mission.

Le voyage sera sans incident et nous voilà vite sur place, sur une petite station où nous retrouvons rapidement notre contact. Elle semble avoir quelques soucis avec les autorités locales, mais en faisant montre d'un peu d'audace et d'autorité je nous évite la manière forte, puis nous voilà vite avec cette dernière prêts à repartir. Malheureusement il faut récupérer un colis avant de partir, évidemment... Et pour le coup, plusieurs échauffourées auront lieux avant que l'on puisse récupérer le colis, à savoir un corps qui semble être en cryogénie, ou quelque chose du genre, et que l'on puisse partir, première mission accomplie pour nos nouveaux employeurs.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Cinquième volet (suite)

Message par Exar » ven. 14 janv., 2011 9:06

Objectif de la mission : Investir la cour d'un hors-la-loi.

Pour avancer dans notre recherche d'information sur le projet "Kraken", nous continuons donc notre expédition sans même un retour chez nous. Byron supervise la suite des événements qui va nous conduire jusqu'a un pénitencier isolé duquel sera extrait le frère ainé de notre compagnon le comte Hazat. Son frère se nomme Guildo et est général, par sa position il s'occupait entre autre de compte et de mouvements d'argent pour le compte de notre ami Hazat faisant visiblement parti du complot. En parenthèse, nous apprenons que certaines expériences sur des Urukars sont d'ailleurs menées dans la prison duquel il a été sorti, sans toutefois en apprendre d'avantage.
Enfin, Byron nous dévoile donc la suite des opérations, puisqu'une fois de plus nous ne sommes que de "petites mains" sans avoir la chance d'avoir les cartes. Un contact est clairement identifié dans le business lié au projet "Kraken", il s'agit d'un certain Durga, décrit parfois comme lunatique et dangereux, dont le camp de base est : planète Albemar.

Nous voilà donc en route pour ce lieu, terre de non-droit et hantée par nombre de hors-la-loi, exit une fois de plus ce que nous sommes pour nous travestir en de sombres énergumènes, pour ma part ce sera Roger Moore. Tout juste débarqué nous décidons de laisser le leadership à notre Thane, alias Vito Cornelius pour l'occasion, histoire de changer la donne habituelle. Cela lui permettra de se faire des amis dans le gang des vipères, spécialement avec leur chef, Kethra, tout juste après avoir laissé notre vaisseau. Peu importe, nous trainons un peu pour arriver jusqu'a une sorte de grand hangar festif ou après quelques hésitations, nous finissons par obtenir un nom, Warick Raden qui semble pouvoir avoir accès à la cour de Durga.

Nous nous rendons à son lieu de prédilection, un bar à putes sans grandes prétentions mais qui doit faire office d'endroit intéressant compte tenu du contexte local. Nous trouvons rapidement l'homme au physique peu ragoutant, frêle, une bosse sur le front, des dents noires et des yeux à la limite du rouge, une perle quoi. Visiblement la planète n'est pas à l'abandon pour rien, probablement irradié plus qu'il ne faut et plus bonne à grand chose à part à servir de repaire à brigands donc... Bref, Irina, que dis-je, Vera va sortir le grand jeu étant donné les centres d'intérêts limités de ce "contact" et donnera donc de sa personne pour tenter de nous rapprocher de la cache de Durga. La boisson aidant, et se laissant du coup toutefois un peu trop aller, elle se retrouve rapidement chez Warick dans une position douteuse sur le canapé. Elle a beau être de ma famille adorée, elle est avant tout l'une des nôtres donc je ne puis me résoudre à la laisser dans cette situation et intervient donc avant que la déchéance ne soit complète. Elle à réellement fait l'éponge, visiblement son penchant pour la vodka est pire que le mien, j'en prends bonne note, mais pour l'occasion un petit désaoûlage est de rigueur pendant que nous montons un peu le volume face à Warick qui dit pouvoir nous faire arriver jusqu'a Durga.

Et il le fera, nous menant jusqu'a son "palais", véritable bâtisse à demi-troglodyte, d'une taille conséquente et tout de même assez fréquenté. Sur place, nous arrivons donc directement jusqu'a Durga qui incendiera notre contact pour avoir menés des inconnus jusqu'à lui. Nous nous présenterons donc, Vito le touche à tout, maître des technologies, Vera la spécialiste des armes blanches et moi, Roger, le spécialiste des armes à feu. Dubitatif quant à la raison de notre présence, Durga nous ordonnera de nous occuper de ce parasite, tâche dont Vera s'exécutera rapidement et sans sourciller. Nous voilà donc invités, parmi tant d'autres, à la "cour" de Durga.

Quelques personnes sont notables, une Ur-Ubun qui est toujours proche de Durga, comme dans un rôle de proche conseiller, mais pas que. Un autre avec un profil de majordome, un dénommé Gomez qui semble en charge d'intendance ou ce genre de chose et nous retrouvons une connaissance, Kethra, la chef des vipères qui roule évidemment pour Durga. Nous faisons donc plus ample connaissance avec les lieux, véritable "cour" de Durga avec petites animations en tout genre, frictions, jeux de dupes... En tache de fond, je ressens parfois un léger contact, comme un appel à l'aide que moi seul entendrait, "au secours", et cela reviendra de temps à autre, léger mais bien réel. Enfin, un peu de temps se passe et finalement l'endroit s'avère être plutôt agréable à vivre, une visite vient ponctuer une journée, il s'agit de deux personnes qui viennent se plaindre de leur esclave. Visiblement ce dernier a été acheté à Durga et ne leur donne pas satisfaction, mais je me rends compte d'une fourberie, une espèce de petite fumée presque invisible part de cet Ur-Ubun esclave pour aller jusqu'au verre qu'on tend justement à ce moment à Durga. Avant que ce dernier ne le mette à la bouche, je saisie mon fidèle fusil à pompe et un lourd tir résonne dans ce grand hall. Cérémonieusement, je préviens Durga de porter attention à ce qu'il compte boire, un instant dubitatif il fait ingurgiter son verre à un de ses serviteurs qui ne le satisfait que moyennement et c'est radical, il meurt sur le champ. Du coup une chasse à l'homme est lancée sur les visiteurs qui viennent de plier bagages...

Plus tard, un concours de golem est organisé, il s'agit de petits robots qui font la course, notre bien aimé Vito obtient le droit de s'occuper de celui de Durga, remplaçant je crois le défunt récent et promettant monts et merveilles. Au final, la course est ardue, beaucoup d'ambiance dans la salle ou la triche est bien sûr omniprésente mais nous sommes les meilleurs, le robot de Durga bien que ridicule est le vainqueur, et mes paris me permette de remporter quelques Phénix en passant je dois le reconnaitre un agréable moment.

Les soirées peuvent aussi se révéler des plus agréables, et je profite donc pour aller explorer certaines pistes de mon côté. L'une d'elle sera cette Kethra, cette redoutable chef mais aussi une femme aux atouts indéniables avec laquelle je vais passer je dois bien le reconnaitre un très bon moment. Cela ne sera pas le cas pour tous, entre autre notre cher Vito va semble t'il prendre une volée dans un coin reculé justement par les Vipères, tandis que Vera jouera les agents de liaison, venant me trainer hors de ma couche au milieu de la nuit, à cause de ce regrettable incident.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Cinquième volet (suite)

Message par Exar » jeu. 20 janv., 2011 11:21

Objectif de la mission : Enquêter chez Durga.

Toujours à la cour de ce bon Durga, nous apprenons qu'une visite importante va venir ponctuer la journée du lendemain. Nous sommes donc présents et curieux, c'est vrai que nous oublierons presque pourquoi nous sommes ici étant donné que l'endroit s'avère pour ma part, plus agréable que je ne le pensais initialement.

Une femme arrive donc un peu plus tard, entourée par deux gardes du corps à l'allure des plus sérieuse. Sa tête ne m'est pas inconnue, il s'agit sans nul doute possible d'une des courtisanes de l'empereur, ni plus, ni moins. Pour ce qui est de ces deux acolytes, là aussi aucun doute possible, les deux sont, une fois de plus, des clones du conseiller Li Halan. Elle représente nous le savons donc l'intermédiaire du comte Salino Hazat dans cet échange lié à l'affaire qui nous intéresse.
Elle vient donc avec une requête, 'ils' souhaitent plus de gaz, une augmentation de 100% par rapport aux livraisons habituelles avec une augmentation du prix presque similaire, en complément d'une augmentation aussi du nombre d'esclave disponible à venir, et cerise sur le gâteau des troupes qui resteraient ici pour la sécurité de Durga. Ce dernier demande un moment de réflexion et nous demande de le suivre. Je m'amuse à lui faire noter ce que je pense de la proposition vis à vis des troupes et profite pour poser quelques questions. Le gaz en question est du gaz Tibana, utile d'après notre ingénieur dans la construction de vaisseau et d'armement lourd pour ceux-ci. Bref, au final Durga accepte de faire un versement conséquent mais décline avec le sourire la proposition concernant les troupes.

Après cette visite, tout va s'accélérer, visiblement cet appel "au secours" que je pensais être seul à entendre est aussi perçu par Vera et Vito, et nous déciderons bientôt de nous atteler à nous rendre à sa source. Descendants dans les tréfonds de cette bâtisse, nous arrivons à un endroit sinistre ou nous retrouvons une vieille femme alitée, lasse et éreintée. Nous apprendrons qu'il s'agit de Denia, une sorcière qui est visiblement là depuis bien longtemps, surement avant que la planète ne soit la cible d'un bombardement massif comme l'a laissé entrevoir l'extérieur désolé. Nous décidons de l'emmener avec nous, elle est pour le moment très faible mais pourrait à terme qui sait peut-être être d'une aide précieuse.

En remontant il nous faut faire vite, Durga est parti et il faut donc ne pas trainer car visiblement le bunker est fermé ou sur le point de l'être. Enfin, nous tenons sous le bout des doigts de nos spécialistes une piste intéressante, une communication qui a été envoyée aux visiteurs du jour avant leur arrivée. Malheureusement notre manque de compétence avec la technologie sera une fois de plus mis en exergue et rien ne pourra être tiré de cela de ce terminal qui aurait pu être intéressant. A défaut nous mettons la main sur Gomez, qui joue entre autre le rôle de trésorier de Durga et qui aurait des informations intéressantes qu'il serait prêt à nous les livrer car il semble avoir peur pour sa vie. Soit, nous le prenons aussi avec nous et filons donc pour sortir au plus vite de ce bâtiment mais c'était sans compter sur l'intervention de l'Ur-Ubun.

Cette dernière, qui se nomme semble t-il Ygrenn de Moss est bien encadrée entre autre par plusieurs Vorox. Autant dire l'accueil n'est pas des plus chaleureux même si nous échangeons quelques politesses avant d'en venir aux choses sérieuses. Un lancé de grenade, des plus risqués face à une psionique comme celle-ci, de je ne sais plus lequel d'entre nous, notre pilote je crois, sera a deux doigts de nous souffler tous gentiment mais nos pouvoirs vont donc se contrer. Pris à lutter contre elle, je ne puis que constater les brèches de notre côté et une certaine passivité ou tiédeur, je ne sais, qui mèneront entre autre à la mort de la veille sorcière. Le pouvoir de mon adversaire est conséquent mais ses sbires ne vont pas connaître le succès escompté car elle ne peut apporter le petit plus qui serait fatal au combat, et ce car Vito et moi nous attelons à la contrer. Finallement voyant le combat prendre une tournure qui lui déplait, elle ira jusqu'à tous nous plaquer au sol, moi excepté, en usant de ses talents télékinétiques. Mais rien n'y fera, je sais aussi être tenace et n'ai pas particulièrement envie de revoir une telle adversaire sur ma route. Sa fuite n'est donc pas une option satisfaisante et elle ne parviendra donc pas à fuir.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2239
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Cinquième volet (suite)

Message par Exar » ven. 21 janv., 2011 14:51

Objectif de la mission : Empêcher la livraison de gaz.

Nous voilà donc en train de faire notre rapport à Byron par rapport aux derniers événements. Nous lui expliquons pour ce gaz et cette transaction qui ne tardera probablement pas à se faire étant donné que Durga est parti assez précipitamment. L'endroit clé est une station du nom de Nipsen dont l'une des particularités est évidemment la production de gaz Tibana. Elle est sous le contrôle de la guilde des mineurs et plus précisément par Firen et Krieg qui en sont les PDG. Direction donc cette station ou nous allons tenter d'avancer un peu dans cette enquête qui n'avance pas du mieux possible étant donné les ratés dans la récupération de certains éléments. Le vaisseau de Durga est le "Char Glorieux" un yacht de belle taille qui pourrait être un élément pour nous permettre de le retrouver et donc par son intermédiaire de retrouver ceux qui participent de prêt ou de loin à ce fameux projet "Kraken".

Malheureusement, la station tourne en ce moment au rythme d'un grand tournoi de poker sur le point de commencer et dont le prix est des plus attrayants, et donc tous les hôtels sont visiblement saturés. Pas de soucis, notre pilote qui est aussi un expert dans l'utilisation des terminaux va nous régler ce petit détail pour nous libérer quelques chambres que nous n'aurons plus qu'à payer comme si de rien n'était. Enfin, c'était sans compter sur le fait que non, décidemment nous sommes incapables de faire quoi que ce soit de bien avec la technologie, car peu après sa tentative nous voilà entourés par la police locale, et donc nous avons le droit à un séjour en prison plus vite que nous aurions pu l'imaginer.
Sur place, nous nous rendons compte que Durga semble être connu ici, et surtout semble avoir le bras long même au sein de la police. Enfin nous avons l'occasion de faire connaissance, par l'intermédiaire d'écrans, des deux nains qui dirigent cette station. Bref, avec l'assistance de Maverick, un baratineur utile, nous demandons à rencontrer en tête à tête ces nains car il semble que ceux-ci n'aient pas le contrôle qu'il souhaiterait sur leur petite station. En effet Durga se sert de gaz sans qu'ils ne puissent rien n'y faire, et le fait de savoir que cette fois la perte sera double de celle habituelle ne les enchantent pas plus que ça.

Nous voilà donc en tête à tête avec les PDG auxquels nous expliquons le but premier de notre visite. Ils sont d'accord pour nous laisser tenter le coup, après tout ils sont pieds et poings liés et donc une porte de sortie vis a vis de cette situation n'est pas pour leur déplaire. Ils nous donnent même une information qui pourrait s'avérer utile, Durga à visiblement un rendez-vous dans le casino qui va faire le tournoi de poker, par contre impossible d'avoir plus de renseignement, le casino et sa sécurité étant complètement indépendant. Bref, nous voilà à visiter l'endroit, y perdre quelques phénix au passage pour ma part, tentant de repérer les lieux et d'envisager une action. Nous trainons tous un peu de droite et de gauche, à un moment l'un de nous signale une femme qui vient de sortir visiblement du lieu de réunion. Je décide de lui emboiter le pas et sors du casino, la suivant en espérant qu'elle me mènerait peut être quelque part et heureusement car un peu après j'apprends via mon com' que la pièce de rendez-vous est vide. Les autres me rejoindront donc petit à petit, et nous serons bientôt en vu de l'entrée d'un hangar qui doit être intéressant.

Là, la situation va dégénérer entre nous, le comte tiendra des propos inacceptables à mon égard et je ferais tonner mon pistolet à son encontre pour lui signifier qu'il a été trop loin. Cela va quelque peu précipiter la suite et notre combat contre les gardes du hangar et quelques forces de police. Enfin nos adversaires bien que plus nombreux et en attente vont rapidement se faire balayer sans opposer une résistance digne de ce nom, s'en est d'ailleurs presque honteux je dois reconnaitre. Enfin nous suivons donc cette femme jusqu'au hangar dans lequel elle est rentrée, et à l'intérieur nous la retrouvons au sol, plus loin Durga est là encadré par plusieurs de ses hommes et nous sommes bien évidemment à coté de son yacht.

Je prends les choses en main et m'avance pour discuter avec lui, certes nous pourrions une fois de plus user de nos armes contre lui et ses sbires mais je n'en ai pas envie. De plus, il menace de faire exploser un cargo empli d'esclave qu'il vient de récupérer. C'est les yeux dans les yeux que cette discussion à lieu, il sait de je suis capable mais sait aussi que je lui ai sauvé la vie quelques jours plus tôt. Je lui propose de garder ce qu'il a gagné et de plier bagage en échange de quoi il nous remet ce que nous voulons, ses contacts, les informations sur cet échange de gaz et du coup les esclaves aussi. C'est rapidement entendu, nous envoyons les informations à Byron qui est au loin pour qu'il intercepte le vaisseau qui a chargé le gaz, ce qui fera une belle explosion je dois le reconnaitre. Je demande alors à Durga de nous emmener dans son Yacht pour nous déposer sur notre vaisseau en orbite, avant que nos routes se séparent.

J'avoue être satisfait de cette issue, ayant un certain respect pour ce Durga je dois le reconnaitre, peut être quelque part parce que dans ce qu'il est aujourd'hui je vois ce que j'aurais pu devenir si ma vie avait été différente. Donc même si je sens quelques réticences derrière moi, je suis heureux de le laisser partir avec son argent et son yacht, chacun ayant respecté sa part du marché.

Nous filons ensuite avant qu'un vaisseau, l'insidieux, bien trop puissant pour nous, n'arrive, visiblement mécontent de la destruction du transporteur. Bilan de l'opération, tous les esclaves sont dans un sale état mais au moins sont ils en vie, nous avons aussi une longue liste d'interlocuteurs qui sont donc mouillés dans ce complot. On y trouve donc - le comte Salino Hazat, le principal scélérat - Valin Draco, un ancien inquisiteur radié de l'ordre qui est son second. Pour info son vaisseau est l'insidieux (que nous avons donc aperçu) - le Baron Kitris, l'interlocuteur privilégié dans ces affaires - le lieutenant Arandis, un noble Hazat - la courtisane de l'empereur Alisa qui s'appelle en réalité Viktra Sinde, une hazat de basse extraction. L'affaire est donc bouclée pour cette étape tout du moins.

Répondre