Datapad de Vannoy K'Zayn

Partie dédié évidemment à Star Wars...

Modérateurs : blakkrall, ankla_otep

Répondre
Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Datapad de Vannoy K'Zayn

Message par Exar » jeu. 16 févr., 2017 12:14

Image

  • Identité : Vannoy K'Zayn
  • Accès : Autorisé


NB : La lecture est bien sûr ouverte à tous ! :)
Modifié en dernier par Exar le jeu. 16 févr., 2017 12:21, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Fuite de Tatooine -

Message par Exar » jeu. 16 févr., 2017 12:15

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planète : Tatooine
  • Ville : Mos Shuuta
Comment s’est-on retrouvé là une fois de plus ? Nous pensions avoir échappé à Teemo le Hutt mais je ne serais dire comment ce pourris de Trex a réussi à nous mettre la main dessus, et ce qui nous attends n’est pas réjouissant.

Mes compagnons d’infortune sont toujours les mêmes :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
  • Sasha, une exploratrice humaine, touche à tout
Les autres protagonistes :
  • Teemo le Hutt, caïd local de Mos Shuuta avec qui nous avons quelques déboires
  • Trex, Un esclavagiste trandoshan qui nous a attrapé précédemment
Fuir, une fois de plus, parait être la solution la plus censé alors quand un créneau s’offre à nous nous ne demandons pas notre reste. Il semble que le barman de la Cantina locale pourrait nous venir en aide donc nous voilà à courir dans les rues de Mos Shuuta en direction de celle-ci.

Arrivés sur place, le lieu est plutôt vide mais c’est normal à cette heure de la journée. Tentant vainement de faire illusion sur notre statut de fuyard, nous allons donc prendre contact avec le barman qui s’avère être un Devaronien. Mais à peine commençons nous à discuter que celui-ci nous presse de nous cacher. Je saute derrière le bar et suis suivis par deux de mes compagnons tandis que Charlic et Kriss jouent la carte des clients décontractés. Peu convaincants pour les 5 Gamorréens qui semblent décidés à en découdre. J’ouvre le feu et le combat s’engage, il ne sera pas long et après s’être débarrassé des corps nous pouvons discuter tranquillement. Au final le conseil qu’on nous donne est simple, repartir par le même moyen que celui avec lequel nous sommes arrivés, en clair, voler le "Croc de Kreyt", un YT-1300, qui n’est autre que le vaisseau de Trex. Seul hic, il faut réparer celui-ci avant de partir car son injecteur d’hypermatière est HS.

Nous voilà donc en route pour le seul vendeur de pièces détachées du coin, un dénommé Vorn. Sur place, c’est un peu compliqué, la négociation ne se passe pas facilement, à tel point que nous sommes obligés d’user de menaces pour pouvoir enfin acheter la pièce.
Après cela nous allons jeter un coup d’œil à l’aire "Aurek" ou est stationné notre futur vaisseau mais celui-ci est verrouillé et le décollage n’est pas possible sans l’aval du poste de contrôle. A ce moment des vaisseaux impériaux font leur apparition dans le ciel et nous décidons d’aller au poste de contrôle avant que le vaisseau de classe lambda ne se pose.

Sur place, une nouvelle fois l’approche en douceur ne fonctionne pas, et bientôt nous voilà donc à détruire les droïds de garde, puis à neutraliser l’officier qui au passage à déjà validé l’atterrissage de la navette impériale. Nous finissons donc par enlever le verrou de notre futur vaisseau et il ne reste plus qu’à aller le chercher.
Mais à peine sorti du poste de contrôle que deux patrouilles de 3 storm nous prennent en tenaille. Après quelques échanges de tir, ils sont bientôt tous au sol mais notre ami Charlic est blessé. Nous récupérons les fusils blaster qui remplaceront avantageusement nos vieux fusils à balle, et trainons même un garde jusqu’à l’aire ou nous attends notre vaisseau.

Malheureusement sur place, nous sommes attendus, Trex est sur place avec ses droïds et ne semble pas d’accord pour nous laisser son vaisseau. S’engage un nouveau combat dans lequel nous abattons celui qui nous avait traqués, mais des troopers nous prennent de revers et nous fuyons tant bien que mal après avoir subis diverses blessures plus ou moins graves.
Charlic fait décoller le YT avant d’être rejoins par Pash qui prends sa place, tandis qu’avec Kriss nous préparons l’installation de l’injecteur avant que je ne décide d’aller aux tourelles. Bientôt nous voilà dans l’espace mais nous ne sommes pas encore prêt à fuir, Sasha est bien prête pour l’astrogation mais la réparation n’est pas encore faite quand 2 chasseurs TIE nous attaque. Le vaisseau va encaisser quelques tirs mais je vais dégommer les deux chasseurs tour à tour, et peu après nous voilà prêt pour quitter cette planète.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- En route pour Ryloth -

Message par Exar » lun. 6 mars, 2017 13:17

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planète : Ryloth
  • Vaisseau : Le Croc de Kreyt
Nous voilà donc à bord de « notre » nouveau vaisseau, prêt à prendre la fuite de Tatooïne pour de mettre de la distance entre Teemo et nous.

Mes compagnons d’infortune sont toujours les mêmes :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
  • Sasha, une exploratrice humaine, touche à tout
Les autres protagonistes :
  • B’ura B’an, Twi’lek prisonnier sur le Croc de Kreyt, « leader » de la communauté Twi’lek de New Mine
  • Andu Drombe, Humain, « promotteur » qui a acheté les alentours et veut s'approprier de New Mine
  • Nin Kablo, Twi’lek femelle, en lien avec B'ura B'an, en charge des relations en ville du côté de l’astroport Nabak
Références supplémentaires :
  • Teemo le Hutt, caïd local de Mos Shuuta avec qui nous avons quelques déboires
  • Sivor, Géonosien qui a été livré à Teemo il y a quelques temps
Tout à coup, une sirène se met à hurler, accompagné par un concert de cris (ou de chants, ça se discute) gamoréens. Stressant comme ambiance, surtout que l’on se rend compte qu’il traine une vieille odeur vraiment désagréable. Branle-bas de combat pour savoir ce qu’il se passe, tout le monde s’agite pour comprendre ce qu’il se passe dans cette atmosphère pesante.
Au final, Sasha va nous couper tour à tour la musique et plus tard la sirène, semble que nous soyons en manque de carburant, puis je découvre une soute cachée dans laquelle sont stockés de nombreuses (une vingtaine) peaux de Wookie, charmant. Avec Kriss nous éloignons Charlic de cette scène qui lui tape sur les nerfs, et nous nous mettons à transvaser les peaux dans la soute pour pouvoir les éjecter ensuite.
Pendant le petit tour du vaisseau à la recherche du bruit et de l’odeur, j’ai fait un tour du côté d’une pièce que nous connaissons tous, les cellules. Dans l’une d’elle, un Twi’lek qui s’est fait récemment coupé un tentacule mais est encore en vie. Dans une autre, je trouve une écaille de Geonosien avec un symbole de clan probablement (d’après l’ordinateur de Trex, il a été livré à Teemo il y a plusieurs semaines et son nom est Sivor).

Cargaison de peaux évacué, Teemo ne sera jamais livré cet enfoiré ! La musique éteinte et la ventilation faisant le reste, nous voilà à bord d’un vaisseau vivable, reste que Sasha a découvert une balise qui semble indiqué notre position à Teemo. Après une recherche minutieuse, Kriss se rends compte que le transpondeur est à l’extérieur du vaisseau et nous n’avons rien pour aller dans l’espace. Hormis peut-être un paquet de pièces détachés dans la dernière soute, qui pourrait nous permettre de remettre en état un droid astromec, c’est un boulot pour moi alors je m’y mets de suite. Les autres vont discuter avec notre prisonnier avant de le libérer, il est heureux de voir que Trex ne l’ennuiera plus.
Il s’appelle B’ura B’an, il est apparemment le « leader » d’une exploitation minière du nom de New Mine sur Ryloth. Ils exploitent le Ryll, une drogue hallucinogène qu’on trouve chez tous les bons revendeurs de ce genre de produit. Récemment un humain dénommé Angu Drombe a commencé à acheter tous les terrains autour de sa mine, il a graissé les pattes des oligarques du coin pour ça, et à prévu de faire un complexe de loisir ou un truc du genre. La communauté de B’ura B’an n’a pas voulu vendre malgré des offres au-dessus de la valeur du terrain (pourquoi d’ailleurs ? la réponse à cette question est restée assez vaseuse de moins point de vue), comme pour les terrains autour, et du coup des accidents ont commencés à avoir lieu. B’ura B’an a bien tenté de se plaindre, s’en est suivi l’arrivé de Trex et son arrestation.
Je finis de réparer le droid, une unité R5, qui va récupérer le transpondeur et me le ramener, je le désactive et le garde sous le coude, ça pourrait resservir sur le vaisseau pour envoyer des infos pipés et se faire passer pour ce que l’on est pas une fois retravaillé, toujours utile.
On a du carburant pour faire un saut, pas 36 planètes autour, et un Twi’lek qui veut justement aller là ou on se serait surement dirigé de base. Il nous propose le gîte, le couvert, le plein du vaisseau et quelques réparations si nécessaire, bref pas la peine de tergiverser.

6h plus tard nous sommes en vue de Ryloth. Notre astroport est Nabak, pas loin de la mine. Un rapide petit tour autour de l’astroport, deux trois courses rapides, puis nous allons rencontrer la Twi’lek en charge de leur organisation côté ville, une dénommé Nin Kablo. Elle est heureuse de revoir B’ura B’an, et après une petite discussion nous acceptons d’escorter ce dernier à la mine le lendemain, de son côté elle fera jouer ses contacts pour faire en sorte que notre nouveau vaisseau ne soit plus le vaisseau de Trex. Les autres dorment sur place, je m’en retourne au vaisseau pour mettre au gout du jour l’armure de Trooper que j’avais récupéré. La nuit passée dessus pour un résultat décevant mais au moins elle est méconnaissable, c’est déjà ça.
En sortant du vaisseau, un ami de notre hôte de la veille me prévient que deux vaisseaux sont arrivés de Tatooïne, ce qui n’est pas si fréquent, du coup je vais jeter un œil. Un Gand et un humain sont venus avec un transport, tandis qu’un chasseur n’était piloté que par un Kubaz, et ce dernier est un espion de Teemo, chouette. Je les observe de loin et fais quelques clichés tandis qu’ils parlent ensemble et avec un homme qui s’avérera être Amu Drombe. Super, on va avoir du monde aux trousses, et cet humain travaille donc pour ou avec Teemo, super nouvelle, enfin je rejoins mes compagnons et leur délivre donc cette bonne nouvelle.
Nous partons en speeder vers New Mine. Après quelques heures, et tandis que je me suis assoupie Kriss nous alerte qu’il a aperçu la silhouette du Kubaz en planque en hauteur. Nous discutons un moment et décidons de faire un détour large, mais ça ne suffira pas et nous sommes pris en chasse par 3 autres speeders. Une course poursuite s’engage, Sasha, Kriss et moi-même faisons feu de suite tandis que Charlic, aux commandes, tente de les semer. Son pilotage de haute volée nous permet de garder l’avantage de la distance un moment et nous profitons de la portée de nos fusils sur nos adversaires. Au final nous prenons le dessus malgré quelques tirs subis par notre véhicule, et un à un nos adversaires tombent jusqu’à ce que le dernier n’arrive à fuir, seul. Le chasseur de prime Gand est mort tout comme l’espion Kubaz, au moins on ne les aura plus sur le dos. Nous finissons donc la route avec trois speeders au lieu d’un.

Arrivé sur place, B’ura B’an est acclamé, limite en héros, à se demander réellement quel rôle il joue ici, juste leur représentant à ce qu’il nous a dit mais bon. Le village de New Mine est un peu miteux, quelques tentes, pas de cantina, franchement ça ne fait pas rêver et c’est assez étonnant. (Si les autres veulent mettre la main dessus c’est qu’il doit y avoir moyen d’en tirer plus, ou alors l’argent va ailleurs, ça parait clair qu'on ne nous a pas tout dit là) Nous discutons sur la stratégie à suivre, agressif avec assaut direct, passif avec embuscade pour les fauteurs de troubles ou pourquoi pas rien du tout mais ce n’est pas notre optique actuelle. Nous choisissons la deuxième option, et nous guettons donc de nuit, moment où les « incidents » ont lieux.
Trois humains éméchés arrivent et veulent voler les speeders, notre embuscade est efficace et les trois sont neutralisés grâce à des blasters préalablement réglés pour faire des prisonniers. Mais nous n’avions pas prévu la réaction des Twi’lek qui lapident littéralement les humains pourtant inconscients. Ils se font caillasser à mort et B’ura B’an ne veut rien faire pour les en empêcher, nous en sauvons un comme nous pouvons. Après une petite discussion, il nous dit travailler pour Andu Drombe, qui lui-même travaille bien pour Teemo (toujours bon de connaître la hierarchie), il était là pour mettre le souc de « manière créative » pour motiver les Twi’lek à s’en aller. Bref, nous n’apprenons pas grand-chose de plus, si ce n’est la confirmation qu’il y a une douzaine d’hommes avec Andu Drombe, qu’il y a peut-être un coffre-fort sur place, et qu’à part y aller pour s’expliquer en tête à tête il n’y a pas d’autres options. Pourquoi attendre, et forcement après discussion B’ura B’an veut en être, nous lui prêtons même un blaster pour l’occasion, car même si nous savons qu’il ne nous dit pas tout nous sommes plutôt du même côté pour le moment.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Problème résolu à New Mine -

Message par Exar » jeu. 6 avr., 2017 15:17

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planète : Ryloth
Nous sommes donc embarqués pour aider les Twi’leks de New Mine même si des zones d’ombres restent bien présentes sur la réalité de la situation.

Mes compagnons d’infortune sont, à une exception prêt, les habituels. Sasha ayant été retenue au camp des Twi’leks :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
Les autres protagonistes :
  • Toujours : B’ura B’anAndru Drombe : décédéNin Kablo (cf. : ci-dessus)
  • Otta, « businessman » Bothan, « ami » de Nin Kablo – en concurrence avec Teemo d’après ces dires - va gagner de l’argent grâce à New Mine, fait dans le commerce d’armes
Références supplémentaires :
  • Duc Pidok, Geonosien – Teemo a noué le contact avec et s’est embrouillé – Fait dans le commerce d’armes
  • Duc Dimok, Geonosien – Teemo s’est tourné ensuite vers lui car c’est un concurrent du Duc Pidok
  • Teemo le Hutt, caïd local de Mos Shuuta avec qui rien ne s'arrange
  • Sivor, Géonosien qui a été livré à Teemo il y a quelques temps
A la faveur de la nuit, nous gagnons donc la propriété de cet Andru Drombe en faisant l’essentiel de la route en speeder. Sur place, nous nous approchons discrètement, grimpant le talus qui entoure la propriété qui est un grand espace avec des engins de chantier, quelques préfabriqués et une demeure principale.
Accompagné de Kriss, nous nous approchons discrètement pour voir les premiers baraquements, vides, puis approchons de la demeure principale qui est bien animée. Visiblement ils font la fête à l’intérieur, du coup nous prenons notre temps en nous disant que plus le temps passe, moins ils seront efficaces. Nous nous plaçons un peu autour, puis au bout d’un moment, las d’attendre Charlic va gentiment frapper à la porte.

S’engage un gros combat, Charlic les attends à côté de la porte, sur la gauche, je suis en embuscade avec Kriss de l’autre côté et Pash va jouer la carte du bulldozer. Ils déboulent en nombre, mais nous sommes au point, nos fusils se montrent particulièrement efficaces et Charlic démontre l’étendue de ses compétences avec son arme blanche, tandis que Pash viendra jouer les troubles fêtes au milieu du combat.
Au final c’est tout de même un bon carnage qui vient d’avoir lieu, une grosse douzaine d’hommes gisent au sol, dont une bonne moitié est à mon actif mais je ne suis pas sûre d’en être très fière d’ailleurs. Cela étant comme l’a justement rappelé Charlic, nous n’étions pas là pour discuter, cette option n’était pas ou plus à l’ordre du jour. Notre bon Wookie a tout de même encaissé un sacré paquets de coup mais est toujours bien debout et pour ma part, j’ai pris quelques blessures dont une vilaine mais ça ira. Kriss et Pash sont indemnes ou presque.

On rentre dans la maison et on se fait cueillir par le boss, Andu Drombe en personne, qui va nous donner du fil à retordre alors qu’il est seul. Quelques minutes, un paquet de tir, quelques coups et une explosion de grenade plus tard il est à notre portée, je le neutralise grâce à un tir paralysant mais notre Wookie, en pleine fureur, viendra exploser son crâne comme un melon trop mûr. Raté pour l’interrogatoire, tant pis. Je prends une clé sur lui qui mènera à un coffre avec quelques crédits et les papiers de la propriété, mais nous voyons surtout un ordinateur sur lequel s’effacent les données. Chacun notre tour nous tentons d’y mettre un terme mais avec tellement de succès que tout est presque effacé, nous n’obtiendrons que quelques bribes d’informations *.

Nous récupérons ce qui peut être intéressant, un bon paquet de bouteilles d’alcool au passage car la demeure n’est autre qu’une espèce de Cantina, puis c’est fête avec les Twi’leks. Nous prenons quelques jours pour nous remettre, puis retour vers la ville. Là, nous prenons le temps pour faire un peu de commerce, puis nous retrouvons Nin Kablo qui nous remercie elle aussi, puis elle nous présente son ami Otta, un Bothan.
Celui-ci nous accueille en nous présentant nos visages avec la somme associée, 50000 Crédits pour notre capture. (visiblement l’info de ce qu’il vient de se passer est déjà arrivée à Teemo, et tout ça pour quel gain pour nous ?). Otta est plus ou moins un concurrent de notre cher ami et va se faire de l’argent grâce à New Mine. Après discussion, il nous explique que Teemo nous des contacts sur Geonosis, il s’est embrouillé avec le duc Pidok et travaille donc avec son concurrent, le duc Dimok. Il semble y avoir une histoire en rapport avec Sivor, le géonosien capturé par Trex.
Otta a prévu d’aller voir Pidok, qui fait du commerce d’armes, et veux qu’on vienne avec lui. Nin Kablo, qui n’avait parait-il pas un sous pour nous rémunérer, nous lâche 3000 Crédits pour qu’on achète des armes là-bas, pour voir. Après une brève discussion sur nos choix actuels, nous décidons d’accepter et de partir vers Geonosis. (même si clairement on se fait exploiter comme des bleus !) Avant cela nous fouillons le vaisseau du chasseur de primes de Teemo que nous avons abattu lors de l’aller vers New Mine, l’autre vaisseau, celui de l’espion n’étant plus là. Pas grand-chose à en tirer si ce n’est un scaphandre à réparer et des pièces qui pourront surement dépanner, mais pas d’informations, dommage.

Les quelques heures de voyage pour Geonosis se passent tranquillement, j’en profite pour revoir l’apparence de mon armure et réalise un travail d’orfèvre cette fois, parfait. Puis nous arrivons sur place, direction Rudac Gogum. Puis ensuite la fête se passe dans une cantina, il y a même un célèbre groupe de Jatz sur place, composé d’un bit, un rhodien, un Twi’lek et une danseuse Twi’lek. Les deux videurs Geonosiens sont imposants, avec des fusils maisons sympathiques visiblement, le duc Pidok est accompagné d’un droïd de protocole aux yeux d’insecte, un couple d’humains s’amuse dans un coin, un vieux Sulustan, un Gand, un Toydarien, une humaine dans une combi noire moulante et des petits serveurs Geonosiens complètent le tableau.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

* Extraits récupérés après le massacre du chantier *

Message par Exar » ven. 5 mai, 2017 15:14

Premier extrait a écrit :Oui, c’est une entreprise risquée. Je suis sur-pris que Trex ait réussi à filer avec ce technicien droïde Sivor sans que tout nous retombe sur la tête. On ne sait jamais avec ces fichus insectes, leurs différentes espèces, castes et tout le trala-la. Fâche celui du haut, et tu perds tous les mail-lons de la chaîne. Après, t’as plus qu’à repartir de zéro. J’ai bien cru que toute cette affaire al-lait capoter quand on a perdu le soutien du duc Piddock, mais ce Dimmock… c’est peut-être la punaise dont on a besoin.
Second extrait a écrit :« Décapité ! Ha ! Eh bien, fais en sorte qu’il n’en entende jamais parler ! Enfin, comprends-moi bien, les insectes sont de fichus hypocrites en la matière, si tu veux mon avis. Ils se moquent bien de voir des dizaines de bourdons tués dans leurs jeux, mais s’il savait ce qui s’est passé avec Sivor, notre marché tomberait à l’eau. Ha ! Envoyer un vieux techno rachitique dans l’arène contre toi ? C’est ce que j’appelle une idée mortelle ! »

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Fin de notre traque par Teemo -

Message par Exar » ven. 5 mai, 2017 16:30

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planètes : Geonosis - Tatooïne
Portés par les évènements, nous voilà comme si de rien dans la peau d’acheteurs d’armes sur Geonosis, l'occasion de voir du bon matos, sans toutefois oublier l’inflation qui vient d’avoir lieu sur notre propre valeur marchande.

Mes compagnons d’infortune sont les habituels, le groupe est au complet :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
  • Sasha, une exploratrice humaine, touche à tout
Les autres protagonistes :
  • Otta, « businessman » Bothan
  • Duc Pidok, Geonosien, organisateur de la soirée de vente d’armes
  • Teemo le Hutt, caïd local de Mos Shuuta avec qui nous avons quelques déboires
  • Jabba le Hutt, est-ce nécessaire de le présenter ?
  • Anata, Toydarien, escroc-magouilleur qui travaille pour Jabba.
Nous sommes donc à cette petite soirée, buvant tranquillement un verre et profitant du son d’un orchestre agréable. Nous avons pour l’occasion pris quelques pseudos, en vrac Loki, Bob, Chewie, Sele et Finn, et même si bien sûr ça ne trompera pas grand monde ça ne peut pas faire de mal. Du coup, l’espace d’un moment, on en oublierait presque tout le reste, le pourquoi nous sommes ici d’ailleurs en premier lieu et c’est un peu ce qui va se passer en réalité.

Pash est obnubilé par l’humaine qui traine seule dans un coin, sa tenue moulante en cuir y est pour beaucoup évidemment, mais pour ma part c’est surtout deux autres qui attirent mon attention. Le Toydarien en premier lieu, le seul qui est visiblement vraiment d’humeur à vouloir papoter alors quand il s’approche, je ne rate pas l’occasion de lui « payer » un verre. L’autre reste en retrait au contraire, il s’agit d’un Gand, qui a une fâcheuse tendance à nous regarder avec insistance, il faut dire qu’a 50000 Crédits pour notre capture, ça commence à être intéressant.

Nous taillons donc la discut avec notre petit ami volant, dénommé Anata, qui est des plus joueurs mais aussi suffisamment loquace pour que ce soit intéressant. Il s’interroge un peu sur notre venue, le pourquoi nous sommes là, pourquoi ce Gand nous regarde intensément, qui dirige le groupe et comment il pourrait se faire toujours quelques crédits de plus. Cela étant c’est assez sympathique, il discute avec nous sans fioritures, quémandant quelques crédits pour quelques informations au passage. Nous apprenons que le duo d’humains contrebandier est là pour récupérer une cargaison d’armes à amener sur Tatooïne, que la femme en cuir moulant fait partie du Soleil Noir, que le Gand est un chasseur de prime qui doit bosser avec Teeemo et encore que le Sulustan fait, lui, partit de la résistance. Voilà en gros le topo.

Vient mon tour d’aller parler au Duc, j’en profite et discute un peu avec lui, grâce à son droïd bien évidemment, mais ce qui m’intéresse ce sont les armes, soyons clair. Je lui demande de voir de prêt un fusil, histoire d’aller direct à ce que je préfère forcement. Je prends le temps de l’inspecter, c’est vraiment de la belle camelote, ils savent faire des armes c’est certain. Vient ensuite le moment de savoir ce que je compte prendre, un exemplaire de chaque de ce qu’ils ont en stock (carabine, fusil et pistolet lourd) et surtout de négocier un peu, car à matériel de qualité, prix en conséquence. Je dois avouer que cela se passe plutôt bien et j’arrive à obtenir de bons prix vu le matériel, tant mieux.

Après cela nous reprenons un peu la discussion avec le Toydarien et il nous en dit un peu plus sur ses propres motivations, il travaille pour Jabba qui soupçonne son neveu, Teemo, d’enfreindre quelques règles élémentaires chez les Hutt. Payer sa taxe sur certaines affaires, oublier de mettre au courant son oncle sur des pratiques douteuses et que sais-je encore. Bref, assez rapidement nous trouvons un terrain d’entente, Teemo étant celui qui terni notre tableau ces derniers temps.

Nous retournons dans notre vaisseau, faisons le point avec Otta, nous nous rendons compte d’ailleurs que nous n’avons pas trop enquêté comme prévu sur les manigances de Teemo ici. Mais à dire vrai jusque là nous n'avons pas vraiment été servis par nos actions alors ce n'est pas grave, notre nouveau plan nous ouvre d’autres portes qui semblent plus concrètes. Nous laissons Otta s’occuper du « Croc de Kreyt » qui est d’ailleurs fiché tout comme nous et embarquons avec les contrebandiers pour rejoindre Tatooïne, accompagné d’Anata.

Quelques heures de vols plus tard, nous débarquons en catimini chez Teemo, le but étant de trouver des preuves contre lui qui pourraient nous servir pour le discréditer auprès de Jabba. Par contre, sa mort n’est pas une option, ça ne plairait pas à son oncle. Bien, c’est noté. Nous pénétrons par le hangar et ça ne se passe pas trop mal, les premiers gardes sont neutralisés rapidement et j’arrive à récupérer toutes les informations concernant les magouilles de Teemo avec les droïds.

Evidemment, la suite va être un peu plus compliqué, l’alarme va retentir, nous allons nous replier vers la salle serveur pour tenter de récupérer plus d’informations. Des échanges de tir ont lieu avec les gardes, dont certains sont des Gammoréens, et nous téléchargeons pas mal de données. Malheureusement, profitant de sa discrète position dans un conduit d’aération un fourbe fait exploser notre ordinateur. Je m’y prends à deux fois pour le déloger de sa place et récolte au passage une vilaine blessure, on n’a rien sans effort en ce bas monde ! Teemo tente de nous attirer à lui en nous provoquant mais je retiens certains de mes compagnons pour que nous ne suivions pas cette route. Nous avons une opportunité qui pourrait être intéressante, ce serait vraiment dommage qu'au final pour une mauvaise action ça se retourne contre nous. Au final, je sors les outils et démonte les disques, pendant que mes compagnons font souffrir les défenseurs de la place.

Enfin, nous prenons la tangente, sans hésiter je décide que le vaisseau qui nous a amené nous aidera à repartir même si je vois bien qu’Anata tique un peu. Ce n’est qu’un emprunt, le vaisseau des contrebandiers nous permet après une brève hésitation sur la destination de nous mener directement au palais de Jabba. C’est une tout autre dimension pour le coup, et étant donné notre statut de recherché nous discutons un peu avec le Toydarien, et pour éviter que cela se passe mal il part au devant du maitre des lieux. Nous sommes ensuite conviés à le rejoindre, donnons toutes nos infos qui vont être disséquées, puis après un moment nous aurons l’occasion de voir Jabba en personne.

Ce dernier nous remercie car les données rapportées ont mis en évidence plusieurs points qui ne passent pas. Teemo a falsifié ses comptes vis-à-vis du commerce du Ryl, il a magouillé des pots de vin avec les impériaux, il avait aussi des plans avec les Geonosien pour une armée Droïd et effectivement il faisait aussi espionner son oncle. Pour toutes ses raisons, Teemo va perdre tout statut, et Jabba lève de part là même la prime qui était sur nos têtes. Il officialise notre acquisition du « Croc de Kreyt » et va même nous rémunérer pour le service rendu. Que demander de plus ? C'est une excellente conclusion pour nous, au moins ici nous n'avons pas fait ça pour rien, ça fait plaisir. Voilà un premier pan qui se termine, s’en est fini de nos soucis avec Teemo et nous avons enfin notre liberté. En plus nous nous sommes fait un contact intéressant, Anata, ce Toydarien qui nous a permis d’en arriver là. Enfin, nous allons désormais pouvoir réfléchir plus sereinement à l’avenir, mais avant tout, en fêtant ça comme il se doit.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Mission à prendre sur la Roue -

Message par Exar » mer. 24 mai, 2017 16:11

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planète : Ryloth
  • Station : La roue
Auréolés de notre victoire sur Teemo, nous retournons sur Ryloth pour récupérer le Croc de Kreyt ramené par Otta, et ouvrir une nouvelle page sans la pression de Teemo sur les épaules.

Mes compagnons d’infortune sont les habituels, le groupe étant au complet :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
  • Sasha, une exploratrice humaine, touche à tout
Les autres protagonistes :
  • Reorm, Twi’lek, PDG de la société Isotex
  • Otta, « businessman » Bothan
  • Nin Kablo, Twi’lek femelle, un « contact » sur Ryloth
Nous retrouvons donc Otta, qui est heureux d’apprendre que Teemo n’est plus dans la course, ça lui permettra de continuer ses affaires sur le commerce de Ryl, et probablement d’autres sur lesquels il n’entrera plus en concurrence avec le Hutt, il pourrait nous remercier pour ça quand même ! Sa comparse, Nin Kablo est aussi dans le coin, et elle nous propose une petite occupation pour fêter notre « liberté ». Elle connait quelqu’un qui pourrait avoir besoin des services d’une équipe comme la nôtre, étant donné qu’on est libre, pourquoi pas.

La personne en question est le PDG d’une société nommée Isotex (Kriss nous apprendra qu'ils font dans le cyber haut de gamme, et un peu d'armement aussi), dont le siège social est basé sur une station dénommée « La Roue ». Avant de partir, nous écumons quelques magasins à la recherche d’un peu d’équipement, et spécialement une armure de combat pour Kriss. Nous trouvons un vendeur qui en vends une, et après moult discussions et un versement de plus de 7000 Crédits, Kriss ressort équipé comme jamais. C’est du très bon matos, avec une amélioration qui lui donne dix minutes d’autonomie étanche, un bon achat.

Après cela nous voilà donc de nouveau dans notre vaisseau, à préparer notre voyage pour « La Roue ». J’en profite pour baptiser le droïd astromec que j’avais remis en état il y a quelques temps, « Super 5 » va nous aider à préparer le saut et quelques instants plus tard, le voyage commence. Pour tuer le temps, chacun vaque à ses occupations, de mon côté je ne néglige pas un peu d’entrainement comme toujours mais j’en profite aussi pour réparer le scaphandre que nous avions récupéré il y a quelques temps mais qui avait besoin d’une bonne réfection, c’est désormais chose faite.

Quelques jours plus tard, la roue est en vue. C’est une station spatiale indépendante même si quelques accrocs ont eu lieu il y a quelques temps et du coup la présence impériale avait fortement progressé, mais c’est visiblement passé. Nous accostons sans soucis, payons la taxe locale et décidons d’aller rapidement voir celui qui nous attend. L’ambiance locale est du type « Las Vegas », des droïds sont là pour faire office de borne d’information, c’est plutôt pas mal.

Une petite marche et nous voilà devant le siège de la société Isotex, et bientôt devant son PDG qui n’est autre qu’un Twi’lek. Il nous parle d’une légende que tout le monde recherche, le « Sanalors », un vaisseau séparatiste, disparu il y a une vingtaine d’années, qui contiendrait trésors et technologies intéressantes. Un drone message a été retrouvé récemment, en fait il est venu jusqu’ici, et possède les informations sur le lieu du vaisseau. Le drone est arrivé il y a une semaine et appartenait à Ropok, le père de Reorm.

On apprend que le vaisseau aurait été abattu par l’empire, que son capitaine de l’époque serait un dénommé Arsol, et que nous serons accompagné par un droïd, IT3PO, qui connait le capitaine et une partie de l’équipage de l’époque. Le « Sanalors » est visiblement une frégate de bonne taille, et d’après le drone il descendait vers la planète Shongana lorsqu’il est parti pour venir porter l’information ici. Si ce vaisseau est si légendaire et que le drone est là depuis un moment, combien va-t-on trouver de concurrents sur place ?

Le salaire sera de 15000 Crédits, voir le double ou le triple ou même plus selon ce qu’on pourra rapporter comme technologie, car c’est ça qui l’intéresse. D’ailleurs quand nous aurons réussi, nous devrons nous rendre sur Raxus Prime ou il possède une base. En bref, nous récupérerons le droïd dans 8 heures, en attendant, nous partons boire un verre et nous reposer sans rien faire de bien utile à part quelques emplettes dans les magasins. Tellement obnubilés par le fait que pleins de chasseurs de trésors seraient à la recherche de ce vaisseau nous n’osons pas trop faire de recherche sur la planète pour ne pas donner de piste à des concurrents. Mais du coup nous en oublions tout un tas de recherches possibles sur un tas de sujets, une bonne grosse absence collective, à ne pas reproduire si possible.

Peu avant le départ, on reçoit un appel de « Shira », à ce qu’elle nous dit c’est la sœur de Reorm et doit nous amener le droïd, elle nous apprend aussi que son frère s’est fait attaquer par des Rhodiens. Il ne faut pas attendre longtemps pour que les Rhodiens soient dans le coin et qu’ils s’en prennent à Shira avant qu’elle nous amène le droïd. Rapidement, le combat est donc engagé contre un groupe de Rhodiens, des tirs dans tous les sens, plusieurs victimes civiles, et au final nous faisons un prisonnier et nous récupérons le droïd, la soeur s'en est visiblement sorti.

Par contre les forces de sécurité de la station arrivent, mais nous préférons ne pas les attendre car les explications risqueraient d’être compliqués et surtout très, trop longues. Nous partons donc à la va-vite, mais avant que nous puissions nous mettre hors de portée, deux vaisseaux nous ont pris en chasse et pas question de discuter. Le combat s’engage, Kriss et moi sommes aux tourelles, notre pilote est motivé, secondé par Sasha qui s’occupe des boucliers et Charlic s’arrange pour que Super 5 gère les réparations.

Pash tente le tout pour le tout et fait des manœuvres variées mais ce n’est pas gagné, nous prenons plusieurs gros impacts. Malgré cela après plusieurs tirs successifs sur l’un des vaisseaux, je finis par détruire le premier de nos assaillants mais nous sommes mal en point. Le combat continue, mais est-ce que notre vaisseau tiendra, Kriss fait quelques bons tirs, et j’en passe un ou deux de plus, et nous arrivons à détruire le deuxième vaisseau, mais le nôtre est limite bon pour la casse, on a frôlé la destruction.

Coup de chance, j’avais fait de la récup il y a quelques temps sur une carcasse et j’avais de quoi faire une réparation, j’en profite, je répare ce qui peut l’être, en gros le vaisseau peut continuer à voler, nous pourrons aller en hyper espace mais il ne faut mieux pas demander quoi que ce soit de plus à notre poubelle, franchement il est irrécupérable, nous ne pourrons plus en faire grand-chose sans espérer quoi que ce soit. Bref il va falloir songer à changer notre « Croc de Kreyt » dès que nous en aurons l’occasion.

Nous nous occupons enfin de la sonde, grâce à Super 5 qui récupère les coordonnées de notre destination, il programme même les sauts à venir, un premier d’une durée de deux jours, puis un deuxième d’une vingtaine d’heures. J’en profite pour faire quelques retouches à mon nouveau jouet favori, pendant que chacun vaque à ses occupations, et que nous nous rendons compte que nous avons été un peu léger sur nos recherches quelles qu’elles soient. Heureusement pour une fois, nous avons un prisonnier.

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- A la recherche du Sanalors -

Message par Exar » lun. 26 juin, 2017 15:58

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planète : Sholgana
A la recherche d’un mythique vaisseau disparu depuis plus de 20 ans, nous sommes sur le point d’enfin le retrouver.

Mes compagnons d’infortune sont les habituels, le groupe étant au complet :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
  • Sasha, une exploratrice humaine, touche à tout
Les autres protagonistes :
  • Reorm, Twi’lek, PDG de la société Isotex
  • IT3PO, le droïd qui connait l’équipage du « Sanalors »
  • Arsol, le capitaine du « Sanalors »
Un peu trop prompt à décoller de la roue suite à l’acceptation de notre mission nous en avions un peu bafoué la partie recherche. Du coup, nous profitons de notre prisonnier et du temps devant nous pour essayer de remettre en partie les pendules à l’heure.

Nous apprenons qu’il se nomme Echon, et qu’il fait partie du clan Yiard. Un clan Rhodien composé d’une trentaine de membres (avant notre combat, donc dix de moins aujourd'hui) et qui possède aussi sa société comme couverture, à savoir « la compagnie des renflouage Yiard », joli nom j’avoue. Il va nous confirmer qu’ils ont bien attaqués notre employeur, qu’ils s’en sont pris aussi à sa sœur pour capturer le droïd, qu’ils sont bien à la recherche du fameux vaisseau… Mais bon au final il ne nous apprend rien de vraiment intéressant, parce qu’à mon avis il ne sait pas grand-chose, je ne pense pas qu’il continue à nous cacher des informations.

Heureusement pour nous, une deuxième source d’information se balade sur le vaisseau, elle n’est autre que IT3PO. Ce dernier va nous en dire un peu plus sur de nombreux sujets :
  • Sur le vaisseau, il nous apprend qu’il fait 825 mètres de long, pour un équipage d’environ 200 personnes et surtout 150000 droïds de combat (tout de même !). C’est une frégate, elle a appartenue aux banques,d’où l’idée d’une richesse dessus.
  • Sur le capitaine Arsol, nous apprenons qu’il a servit au côté de Grievous après avoir quitté son poste de gradé de la république.
  • Sur le reste de l’équipage, nous apprenons qu’une Arkanienne, le docteur Kratola, ait été présente. Cette dernière était une pointure en ce qui concerne la cybernétique, un thème qui devient récurrent sur cette mission.
  • A propos de Raxus Prime, il nous apprend que c’est une planète poubelle, essentiellement utile pour du recyclage. Elle est sous gouvernement impérial mais Reorm possède une planque là-bas, une usine essentiellement orientée sur la chirurgie cybernétique. Au passage il nous dit aussi que de nombreux clan jawa sévissent sur place, logique pour une planète orienté recyclage à dire vrai. Enfin, en orbite se trouve un chantier naval de l’empire, ce qui fait qu’il est parfois compliqué de se rendre sur place, mais nous avons des informations qui devraient nous permettre de passer.
Sinon par rapport à la planète Sholgana, il semble qu’elle soit inhabitée et inhospitalière. Elle pourrait être un bon terrain de jeux pour chasseur car des Nexus vivent dessus par exemple. Enfin une nébuleuse autour pose problème, et ce serait par sa faute que le Sanalors s’est craché.

Après cette partie théorique, nous finissons tranquillement le voyage, chacun vaquant à ses occupations, entrainement et ajustement de mon équipement pour ma part. Puis vint enfin le moment de l’approche. Rapidement ça secoue, avec Charlic nous serions déjà dans le module de sauvetage s’il y en avait un mais à défaut, nous sommes équipés, sanglés, parés au pire. Mais c’était sans prévoir le fait que Pash était vraiment dans un mauvais jour (il a dû se droguer pendant le voyage et n’était surement pas encore redescendu, c’est une véritable catastrophe) N’importe quel pilote se serait mieux débrouillé que lui. Au final il se crache violemment, laissant au passage une tourelle dans laquelle Kriss était et éjectant une partie de l’équipage.

Après l’impact, nous nous retrouvons petit à petit, le vaisseau est achevé, il ne faut pas espérer le faire repartir sans avoir accès à beaucoup de matériel de récupération. Plusieurs d’entre nous sont blessés, plus ou moins, et le prisonnier a survécu, c’est déjà ça. Nous lui laissons de quoi se restaurer en attendant notre retour, mais nous le laissons en prison, ne prenant pas trop de risque nous plus. Nous sommes donc dans une jungle très inhospitalière et commençons notre recherche par rapport à ce qu’on a pu voir et imaginer du crash du Sanalors.

L’atmosphère est tout sauf agréable, et pour certains c’est oppressant. Pour ma part va encore, mais la plus à l’aise semble être Sasha, on reconnait là son caractère d’exploratrice. Nous progressons en nous tenant aux aguets, car nous avons l’impression d’être observés ou suivis. Puis après quelques temps, nous tombons sur une vieille capsule. Estampillé 34 Besh, elle est craché dans un petit fossé. A ce moment nous nous faisons attaquer par plusieurs grosses créatures, ce sont des pieuvres agricoles qui tombent des arbres sans que nous les ayons vues venir. L’assaut est bref, nous étions prêts à nous défendre malgré la surprise, et hormis Kriss qui s’en sort avec un bras cassé, juste quelques petits bobos pour les autres.

La capsule ne nous ayant rien appris d’intéressant, nous continuons notre recherche, et arrivons en vue d’un petit lac, formé apparemment par une partie d’un gigantesque vaisseau. Il semble que ce soit la partie des moteurs du Sanalors qui est à demi immergé. A ce moment, nous voyons un YT-2400 au loin dans le ciel, il semble se diriger ou nous nous sommes posé précédemment. Nous le voyons lancer une torpille et l’explosion de notre vaisseau ne fait aucun de doute, puis après cela nous le voyons repartir, sa besogne effectuée. Mauvaise nouvelle, nous ne remettrons pas en état notre vaisseau, bonne nouvelle, il y a d’autres vaisseaux sur la planète.

Nous fouillons alors la partie échouée du Sanalors mais en vain, rien d’intéressant ne s’y trouve encore car, tout a déjà été fouillé et intégralement pillé. La nuit tombant, nous décidons de profiter d’une pièce close comme abri car nous entendons toujours nombre de bruits peu amicaux aux alentours. Au petit matin nous reprenons notre route, puis apercevons au loin une autre partie du vaisseau. Après hésitation sur le chemin à parcourir pour s’y rendre, nous choisissons celui où nous serions moins en vue, au cas où.

Après plusieurs heures de marche, nous arrivons enfin au reste du vaisseau. Devant celui-ci, de vieilles barricades tiennent encore, preuve d’une défense de personnes du vaisseau face à d’autres qui était sur la planète (peut-être juste la faune locale, mais j'en doute) Enfin nous décidons d’entreprendre la fouille du vaisseau pour voir de quoi il retourne. Evidemment là aussi, il s’avère que le travail a déjà été fait avant notre arrivée, et au bout d’un moment nous finissons par arriver dans la salle de contrôle. C’est à ce moment que surgissent 3 Nexus modifiés par de la cybernétique. Les créatures sont redoutables, mais chacun fait le maximum dans ce combat et nous finirons par les terrasser toutes, même si de nombreuses blessures, légères ou graves sont a signaler de notre côté. La cybernétique est récente, moins d’un an, de bonne qualité, c’est très surprenant. Nous prenons quelques échantillons en plus des photos, histoire de garder une trace.

A la sortie du vaisseau, nous voyons des créatures tirer une grosse barque en notre direction, nous hésitons un moment à savoir si c’est amical ou nous, en s’approchant il s’avère que les créatures sortant de l’eau sont énormes et en fait la barque n’est autre qu’un palanquin. Le capitaine Arsol est avec des droïds de combat et un aqualish, il semble satisfait de revoir son droïd, et nous demande de le suivre. L’accueil n’est pas vraiment amical, sans être non plus vraiment agressif, et comme il dit, nous avons surement beaucoup de choses à nous dire…

Avatar du membre
Exar
Empereur
Messages : 2233
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

- Rencontre avec les rescapés du Sanalors -

Message par Exar » ven. 21 juil., 2017 11:09

Théâtre des évènements relatés ci-après.
  • Planète : Sholgana
Echoués sur cette planète alors que nous sommes venus pour sauver l’ancien équipage et récupérer des trésors, tout cela semble remis en question désormais.

Mes compagnons d’infortune sont les habituels, le groupe étant au complet :
  • Charlic, la force brute de notre groupe, un marauder Wookie
  • Kriss le ténébreux, un chasseur de prime Zabrak
  • Pash, un contrebandier humain, notre pilote
  • Sasha, une exploratrice humaine, touche à tout
Les autres protagonistes :
  • Arsol, Ancien capitaine du « Sanalors »
  • Docteur Kratola, Arkanienne, experte en cybernétique
  • IT3PO, lle droïd du capitaine Arsol
  • Yav, Rhodien, Chef du clan Yiard
Nous voilà donc aux mains du capitaine Arsol, car c’est tout de même un peu comme ça qu’il le présente, sans vraiment le dire. Il nous escorte sans trop discourir jusqu’à son camp situé non loin de là, à dos de ces bestioles marines pour le plus gros du trajet. Le camp est fortifié, fait pour l’essentiel de matériaux de récupération de l’ancien vaisseau, il y a même deux tourelles à l’entrée (bon on se rendra compte plus tard qu'elles ne fonctionnent plus mais l'idée était là) La végétation a été utilisée et contrariée pour vraiment masquer le camp aux éventuels vaisseaux qui pourraient passer dans l’atmosphère. Globalement, c’est tout de même un sacré travail qui a été fait.

Nous sommes un peu regardés comme des bêtes curieuses lors de notre arrivée, des cris à tort et à travers sont lancés à notre attention et à celle de celui qui semble être le chef, le capitaine Arsol. Niveau sécurité, c’est pas mal, il y a même quelques droïds qui font des rondes, par contre étonnement la population n’est pas nombreuse, on va comptabiliser tout juste une trentaine de personne, pas plus.

Une sorte de forum, ou tout le monde est présent semble être le lieu de notre destination. Nous rencontrons d’ailleurs le docteur Kratola à cette occasion même si nous n’avons pas vraiment le loisir de lui parler. Arsol explique qu’il nous a récupérer avec son droïd, qu’il ne nous a pas encore tué car nous ne semblons pas venu pour poser problème. Malgré tout la tension est élevée et la sérénité ne règne pas en maître dans ce petit camp. Des dissensions sont clairement présentes mais le chef semble aussi savoir se faire respecter.

Nous avons le droit de nous promener dans le camp par contre nos armes doivent être désactivées. Nous voilà donc à aller discuter à gauche à droite pour faire un peu connaissance avec les habitants de cette place, savoir un peu ce qui les motive et quel est leur quotidien. Mais nous sommes rapidement rappelés car d’autres invités sont arrivés. Il s’agit de Rhodiens, quelle surprise ! Quelques échanges d’amabilités sont de rigueur mais cela n’ira pas vraiment plus loin. Ils essayent de nous couper l’herbe sous le pied et faire douter Arsol au sujet de notre présence mais ils n’arriveront à rien car je m’appuie sur le droïd pour confirmer mes dires à chaque fois. Malgré cela au final ils sont tout de même autorisés eux aussi à rester dans le village pour le moment.

Nous avons l’occasion de discuter avec le docteur Kratala, nous lui expliquons comme à Arsol que nous travaillons pour le fils de Ropok et qu’il s’intéresse de près à la Cybernétique et que donc elle serait la bienvenue dans son entreprise. Mais même si on se rend bien compte que tout n’est pas rose et qu’Arsol semble être le seul chef elle ne veut pas se confier à nous. Par contre d’autres n’aurons pas ce problème, nous apprenons sans trop forcer qu’Arsol ne veut pas retourner à la civilisation et que du coup il ne veut pas que les siens non plus. Pour autant, certains rêvent de départ mais il ne faut pas que ça arrive aux oreilles de leur chef qui risquerait de très mal le prendre.

Nous apprenons qu’ils étaient environs 150 survivants à l’origine, qu’ils n’ont croisés aucuns indigènes sur la planète et que ce ne sont donc que des bêtes qu’ils se sont protégés. Nous apprenons aussi que Kratala et Arsol ont été proche de l’empereur avant de le trahir, à l’époque où il n’avait d’ailleurs pas encore ce titre. A ce sujet nous les mettons un peu à jour sur la situation et ce n’est pas pour plaire à Arsol qui semble paniqué à l’idée que l’empereur puisse le retrouver.

Un petit échange avec les rhodiens ne sera presque fait que d’amabilités, mais au final je suis bien heureuse qu’ils soient ici car ils ont achevés notre vaisseau qui n’aurait probablement pas pu repartir alors que le leur doit bien être capable de voler (Pour moi, dès lors aucun doute, leur vaisseau est déjà à nous et c'est avec lui qu'on partira, pas le choix) Au cours d’une partie de carte avec des locaux, j'oriente la discussion sur les Rhodiens et justement j'apprends que certains hommes les ont raccompagnés de leur vaisseau jusqu'au camp (Parfait, ça va faciliter le travail !) Je m’arrange avec l’un d’entre eux, demain nous irons discrètement faire un tour sur place histoire de voir notre futur moyen de transport.

Comme prévu le lendemain, un petit groupe va en forêt jusqu’au vaisseau, de mon côté je me fais accompagner par Charlic. Le trajet prends une petite heure et c’est bien un YT-2400 qui est sur place, celui-là même que l’on a vu détruire notre vaisseau peu après notre arrivée sur la planète. Bon je stresse un peu les locaux en essayant de forcer le vaisseau et du coup je dois les menacer en leur disant que je raconterais à Arsol qu’ils m’ont forcée la main car ils veulent fuir. Je n’avais pas le choix car au moins comme ça ils me laissent essayer tranquillement, mais malgré mes tentatives je n’y arrive pas. Au passage j’en apprends plus sur le probable trésor, en effet le capitaine Arsol aurait récupéré un coffret lors de l’évacuation du vaisseau et l’aurait encore dans son bureau. Bon c’est noté, enfin j’aurais dû prendre Super 5 pour la balade, ça aurait été un jeu d’enfant pour lui.

Retour au camp, nous avons une discussion sérieuse avec Arsol. Il a entendu des bruits comme quoi certains veulent partir (pas surprenant, après rien qu'une journée sur place Sasha, en premier lieu mais elle n'est pas la seule, n'a qu'une envie c'est de partir !) il nous explique qu’ici il est à l’abri de l’empereur, qu’il ne souhaite pas partir. Après une discussion très serrée, j’arrive tout de même à le faire parler un peu mais aucune chance de le faire quitter la planète. Par contre il accepte tout de même de nous laisser repartir, mais sans invités, car ceux d’ici ne rateraient pas l’occasion de le vendre. Bon, au moins on est fixé, lui ne quittera pas la planète, pas la peine d’insister.

Sortant tout juste de là, le docteur Kratala demande à ce qu’on vienne la voir. Une fois à l’abri des oreilles indiscrètes, dans son superbe laboratoire cybernétique, elle nous avoue avoir une ouïe capable d’entendre bien loin, jusqu’au bureau d’Arsol par exemple. Elle est visiblement lasse, elle subit la paranoïa d’Arsol mais elle aussi a envie de partir et sait qu’elle tient une chance avec nous. C’est l’occasion, cette fois elle va devoir se livrer un peu plus car pour le moment c’est trop maigre. Elle nous parle alors un peu de son passé, elle nous avoue avoir été proche de Palpatine, qu’elle travaillait sur la technologie des clones pour lui, qu’Arsol lui aussi était proche de lui avant que tout deux décident de le trahir. D’où la peur panique de l’ancien capitaine qui forcement n’a pas été ravi d’apprendre la puissance actuelle de l’empire.

Alors que nous en apprenons donc un peu plus, et que nous acceptons bien évidemment qu’elle nous accompagne, une alerte générale retentie. C’est le branle-bas de combat, nous sortons voir ce qu’il se passe, en premier lieu nous voyons un droïd sonde, puis bientôt il semble que ce soit un gros vaisseau impérial qui arrive. Nos regards croisent ceux des Rhodiens, et l’instant d’après l’échange de tir à commencé, tout cela alors que le droïd sonde expliquait qu’il n’était pas là pour agresser le camp. Rapidement Arsol va dégommer le droïd sonde, et les impériaux se mettent alors à l’assaut. Les Rhodiens se débrouillent plutôt bien mais ce ne sera pas suffisant pour eux et bientôt je récupère la carte d’accès au vaisseau sur le corps encore chaud de leur chef. Au loin nous entendons un bipode arriver, clairement il n’est plus temps de se battre mais de fuir.

A ma demande, le docteur Kratala nous indique une sortie de secours, et en y allant nous voyons le Sullustain, l'allié des Rhodiens, dans le bureau d’Arsol. A notre vu il tourne les talons, mais Charlic et Kriss font tout de même l’écart pour aller voir si le coffre est encore là. C’est le cas et il contient un paquet de lingots, notre Wookie joue les mulets pour ne pas en laisser une miette et nous rejoins bientôt. Je le soulage de quelques-uns, qui pèsent leur poids tout de même, pour qu’il puisse prendre la tête de l’expédition vers le vaisseau, vu qu’il a bien reconnu le chemin alors que mon sens de l’orientation dans la forêt m’a quelque peu fait défaut lors de notre précédente vadrouille.

Le groupe tient une bonne cadence, mais elle est difficile à tenir pour le docteur Kratala avec qui je décide donc de rester. Mais après une bonne demi-heure de trot, nous entendons des tirs devant et accélérons le rythme, c’est le Sullustain qui s’est planqué et qui fait un carton. J’accélère encore la cadence pour y aller mais ne l’aperçois pas et ce jusqu’à ce qu’il tire sur Kriss. L'ouverture espérée, j’en profite pour faire un tir instinctif sur lui, puis un second alors qu’il se retourne contre moi. Il me blesse mais n’est plus de ce monde pour s’en vanter, il était bien caché et installé le bougre, mais désormais plus rien ne s’oppose à notre départ, notre nouveau vaisseau nous attend et la carte magnétique nous évite la corvée du piratage.

Rapidement nous prenons possession de celui-ci pendant que le docteur Kratala s’occupe des blessés graves, dont notre pilote qui est très salement touché. Du coup je ne me pose pas de question, je vais m’installer au poste de pilotage. Je demande à Super 5 de préparer notre futur saut avant de décoller pour ne pas perdre de temps ensuite. Au passage nous découvrons qu’une cargaison d’armes traine dans le vaisseau, une bonne nouvelle de plus ! Je mets en marche l’YT-2400, et décollage. Avec les impériaux dans le coin, je ne traine pas et pars rapidement et dès que nous sommes prêt à faire le saut, Super 5 s’exécute.

Nous pouvons enfin souffler. Le pilote est hors de danger, le docteur Kratala heureuse d’être partie, notre nouveau vaisseau, l’oiseau de nuit, est vraiment bien et visiblement les lingots dont Charlic à eut la bonne idée de prendre jusqu’au dernier semblent avoir une belle valeur. Pour une mission qui était un peu parti bizarrement, on est revenu sur une meilleure trajectoire ça ne fait pas de doute.

Répondre