Herendil Melwasùl (Dragonlance)

Ici on pourrait recueillir les backgrounds de tous nos persos ca pourrait etre sympa...

Modérateurs : ankla_otep, Exar, blakkrall

Répondre
Exar
Empereur
Messages : 2242
Enregistré le : ven. 31 mai, 2002 9:25
Localisation : Behind you !
Contact :

Herendil Melwasùl (Dragonlance)

Message par Exar »

Je passerais sur une enfance et une adolescence au sein d’une petite tribu kagonesti assez habituelle. J’avais apparemment un don qui me destinais plus ou moins a devenir un jour le shaman de la tribu, ce qui ne m’attirais pas vraiment mais le choix n’était pas mien… Un jour, notre forêt ne fut plus aussi tranquille, nous fument tous tués ou emprisonnés. Les Chevaliers de Neraka n’étaient pas tous aussi cruel les uns que les autres, j’ai eu la chance de n’être que fait prisonnier alors que mes proches étaient morts. Quelques temps plus tard, je profitais de l’étourderie d’un garde pour m’échapper bien loin de ce camp.

J’errais quelques temps, cherchant un peu ma place dans ce monde qui ne voulait pas vraiment de moi. J’allais plutôt vers le sud, m’éloignant de Neraka et de ses chevaliers…
C’est en Hamilton que tout changea pour moi, j’errais dans un marché à la recherche de quoi manger quant je m’aperçois, un instant trop tard, que quelqu’un me vole ma bourse contenant les quelques pièces que j’avais encore. Je me lance à la poursuite de ce voleur, à travers le marché en bousculant étales et passants sur mon passage pour finir après une interminable course dans une ruelle entouré de quatre bandits. Puis là, l’homme qui m’avait volé revient vers moi, fier, il était jeune mais rapide, très rapide, surtout pour un homme, et me demande si je veux vraiment récupérer ma bourse…

C’est ainsi que je rencontrais ce gaillard nommé Peithan, qui me permis de rentrer dans la guilde à laquelle il appartenait. J’avoue que cette guilde fut un peu comme une deuxième maison, une deuxième famille pour moi et ce fut comme une deuxième naissance aussi, une nouvelle chance. Peithan était vraiment excellent dans son domaine, je n’avais jamais vu d’homme si adroit et vif que lui, mêmes parmis les elfes peu auraient pu l’égaler. Bien que dans la même guilde, nos chemins ne suivirent pas vraiment les mêmes trajectoires car il faut de divers talents pour former un bon groupe. Personnellement, j’avais opté pour le vol à la tire, le chapardage en tout genre, le cambriolage… Bref ce qui me tenais loin des mêlées.

Mais bon gré mal gré, je du aussi me mettre a remplir d’autre tache, même si je n’avais pas vraiment le cœur à ça je dû m’y résigner et c’est vrai que savoir bien utiliser mon arc m’a depuis sauvé la vie a de multiples reprises… Enfin, ces quelques années passés dans cette guilde avait su m’aider à trouver la voie que je cherchais et à me permettre de vivre parmis les hommes sans les voir tous comme des chevaliers de Neraka… Peithan absent, je ne me plaisais plus autant et me disais qu’il allait falloir que moi aussi un jour je parte à l’aventure…

Puis, alors que je ne pensais plus avoir de nouvelles de mon ancien ami, je reçu une missive qui m’invitait à venir pratiquer mes activités bien plus au Sud, dans la ville de Tharsis. Peithan y avait racheté un ancien temple qu’il avait aménagé pour pouvoir y vivre tranquillement à l’occasion, et j’étais le bienvenue pour reprendre mes activités là-bas, en espérant pouvoir monter une nouvelle guilde sur place…

Tout ne se passa pas exactement comme prévu et finalement notre guilde ne vit jamais vraiment le jour… Mais Tharsis était une ville agréable, cela me permis de faire des voyages dans les terres d’abanasnie, de voir nos frères Qualinesti, même si leur accueil n’était pas des plus chaleureux et de voir quelques nains, un peu plus que dans le nord…
Puis l’émergence de cette guilde qui mettait à sac Tharsis en détruisant toute concurrence m’obligea a me faire plus discret, à presque complètement arrêter mes activités pour ne pas me faire assassiner, me retrouver sans mains ou encore dans un cachot quelconque comme certains collègues que je côtoyais.

Répondre